Théâtre d'Ivry

Scène municipale

Ivry-sur-Seine - France

Sa biographie
Le Théâtre Antoine Vitez est un lieu de recherche, de fabrique et de diffusion qui se range au côté des artistes pour défendre la liberté de création, promouvoir les écritures émergentes et le pluralisme. C’est un service public, engagé dans une politique de démocratisation culturelle, au bénéfice de l’ensemble de la population. Chaque année, le Théâtre Antoine Vitez accueille un grand nombre d’équipes artistiques pour des temps de recherche-création articulés avec des actions sur le territoire, dans les écoles et dans les quartiers. Il est repéré comme un lieu de résistance de la chanson d’expression française, qu’il associe à d’autres formes de rencontre entre la musique et la poésie. En complément de cette identité forte, il fait place à la danse, aux arts circassiens, à la marionnette... Si l’art dramatique proprement dit est moins présent dans sa programmation, c’est en raison de son voisinage avec le Théâtre des Quartiers d’Ivry, Centre dramatique du Val-de-Marne. Sa programmation pour l’enfance offre un panorama de tous les arts de la scène, afin d’accompagner tous les enfants d’Ivry sur Les Chemins du Théâtre, avec l’école ou en famille. Le Théâtre Antoine Vitez fait hospitalité à toutes formes d’expressions sensibles, savantes et populaires, qui témoignent de la diversité culturelle à l’œuvre dans une société urbaine moderne et joyeusement cosmopolite. Cette diversité s’exprime notamment par l’ouverture à l’international dans tous les domaines de la programmation mais, avant tout, par l’accueil d’artistes aux racines rhizomes, insoumis à tout contrôle d’identité. Aussi, parallèlement au travail inlassable de démocratisation qu’il ne laisse pas en friche, le Théâtre Antoine Vitez essaye d’ouvrir modestement des chantiers de resymbolisation, en recherche de nouvelles écritures pour une relation nouvelle au public.
Voir tous
  • « J’espère qu’il n’est pas trop tard »

    Par
    Chronique d’une création théâtrale à l’heure d’une «possibilité de sortie de crise», selon les mots du chef de la Chancellerie à l’Ambassade de France à Moroni (auquel est également emprunté le titre de cet article). C’est l’histoire d’un travail artistique aux prises avec l’actualité de son propre sujet, d’un dialogue entre humains soumis au visa des puissants.
  • Au sujet des visas, du coelacanthe et du spectacle Obsession(s)

    Par
    Sept interprètes sont prévus dans la distribution du spectacle Obsession(s) qui fera ses premières dates au Théâtre d'Ivry Antoine Vitez en novembre, mais trois d’entre eux (un trio de musique soufie) ne peuvent quitter le territoire des Comores, aujourd’hui, à cause d’une crise diplomatique. L’État français refuse d’octroyer des visas aux Comoriens...
  • Causes Communes

    Par
    Débattre, partager nos expériences, accueillir des paroles sensibles, faire de notre pluralité un atout, recomposer une vision d’ensemble à partir des pratiques, c’est le chantier démocratique inauguré cette rentrée : organiser des rencontres autour des luttes actuelles et de leurs intersections. Du 28 septembre au 6 octobre, au Théâtre Antoine Vitez, scène d'Ivry.
  • Tire l'aiguille, journal de la création (4)

    Par
    Ils fondent un genre très particulier que Charles Aznavour qualifie de « Klezmer français ».
  • Hospitalité!

    Par
    ALLEYN, 18 ans, élève à Fernand Léger à Ivry-sur-Seine, menacé d’expulsion du territoire ! Sa place est parmi nous.
Voir tous
  • le 9 novembre 2017

    Archipel Méditerranées à Ivry

    Par
    Rencontre des arts, mythes et sociétés des peuples qui bordent la Méditerranée... et au delà. Fidèle à sa tradition, le Théâtre Antoine Vitez entend contribuer aux débats qui font l'actualité, en mêlant les expressions sensibles et la réflexion. Trois jours de spectacles, de savoirs partagés avec des universitaires friands d'université populaire.
  • le 19 mai 2017

    L'étrangèreté

    Par
    Belle rencontre musicale en perspective, entre le Le concert impromptu (quintette contemporain) et l'Orchestre National de Tunisie. C'est au Théâtre d'Ivry, une nouvelle fois ouvert aux créolisations culturelles et aux passerelles de part et d'autre de la Méditerranée.