Nicolas Lambert questionne la démocratie au Théâtre Antoine Vitez d'Ivry-sur-Seine

Dessous des cartes, dessous de table, où en est la Vème République ? Trois sujets de trois pièces de théâtre, de et par Nicolas Lambert. Sur scène, un citoyen français qui s’interroge sur ce qui le regarde. Histoire(s) de comprendre.

balladur
L'A-Démocratie au Théâtre Antoine Vitez / Elf la pompe Afrique : dimanche 3 février 16h, précédé d’une rencontre à 14h30 au bar du Théâtre avec David Servenay (La revue dessinée) / Avenir radieux, une fission française : dimanche 10 février 16h, précédé d’une rencontre à 14h30 au bar du Théâtre avec Laure Noualhat (Bridget Kyoto, Après demain) / Le maniement des larmes : dimanche 17 février 16h, précédé à 14h30 d’une rencontre au bar du Théâtre avec Benoit Collombat (France Inter)

Elf, la pompe Afrique
dimanche 3 février à 16h
En donnant corps aux principaux protagonistes de ce scandale politico-financier. Le spectacle laisse entrevoir financements occultes de la République et construction de la Françafrique.

"Il est rare qu'un artiste mette autant les mains dans le cambouis. Un édifiant résumé doublé d'une prouesse d’acteur." (Telerama)
"Du théâtre documentaire dérangeant, un réquisitoire impitoyable, une jubilation communicative. » (France Info)

Dès 14h30, rencontre au bar du théâtre, éclairage sur le sujet par David Servenay. Journaliste indépendant, il a travaillé à RFI, Rue89.com et Owni.fr avant de créer, en 2012, La Revue Dessinée, trimestriel d'information tout en bande dessinée, puis la revue Topo, selon le même principe, mais destinée aux moins de 20 ans. Auteur de quatre livres, consacrés au génocide rwandais, à l'histoire du patronat et au Parti socialiste. A beaucoup enquêté sur les affaires de la Françafrique et couvert, à ce titre pour RFI, le procès Elf.

Avenir radieux, une fission française
dimanche 10 févr. à 16h

Le spectacle désenfouit l’histoire du nucléaire français de ses origines à nos jours. La « grandeur de la France », son « indépendance énergétique », les discours verrouillés d’EDF, les non-dits et les interrogations citoyennes dessinent les contours de notre avenir, radieux.

"L’histoire du nucléaire français. Posé ainsi, ça s’annonce roboratif, indigeste, en un mot, chiant. Tout le contraire. Instructif, enrichissant, drôle." (Libération)
"Nicolas Lambert les interprète tous avec justesse, virevoltant de la salle à la scène." (Le Monde)
"Entre rires étranglés et neurones irradiés, on comprend tout ! "(Le canard enchainé)

Dès 14h30 au bar du théâtre, éclairage sur le sujet par Laure Noualhat. Journaliste d’investigation (“Déchets, le cauchemar du nucléaire", "Terrorisme et nucléaire, le grand mensonge"), réalisatrice, nucléophage, spécialisée dans les questions écologiques de notre siècle. Elle a travaillé quinze ans à Libération, à la page Terre. Co-autrice, réalisatrice et animatrice de « La minute nécessaire de Bridget Kyoto ».

Le Maniement des larmes
dimanche 17 février à 16h

Valse des valises, téléphones sur écoute, studios de radio, discours, conférences de presse, drames familiaux, guerres… Ce 3ème volet de l’A-démocratie dresse un portrait acide et explosif de la politique d’armement de la Vème République par ses protagonistes.

"Instructif et très drôle. Documenté, et même très bien. Tout ceci ne serait qu'édifiant si Nicolas Lambert n'était pas aussi un comédien hors pair. » (Le Figaro)
"Un théâtre d’investigation drôle et extrêmement éclairant" (La Croix)
"Une comédie noire du pouvoir. Tout est vrai, tout est incroyable". (Le monde diplomatique)
"Intelligent et drôle. Lambert nous redonne un peu de notre dignité de citoyen." (Théâtral Magazine)

Dès 14h30 au bar du théâtre, éclairage sur le sujet par Benoît Collombat, grand reporter à France Inter. Il a réalisé de nombreuses enquêtes notamment sur l’affaire Boulin, le monde de l’armement ou la Françafrique. Son reportage sur l’affaire JPK lui a valu, en 2008, le Prix international de l’enquête décerné par le Centre de Formation des Journalistes. Auteur d’Un homme à abattre. Contre- enquête sur la mort de Robert Boulin (Fayard, 2007) et a participé à la rédaction d’Une Histoire secrète du patronat de 1945 à nos jours (La Découverte 2009).

Réservations
ou par téléphone au 01 46 70 21 55

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.