Théo ROUMIER
Syndicaliste pour l’autogestion généralisée
Abonné·e de Mediapart

114 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 avr. 2017

Narcy doit rester ici

Lettre ouverte à Najat Vallaud-Belkacem. Narcy Nkounkou est élève en première Bac Pro au Lycée professionnel Jean Lurçat de Fleury-les-Aubrais. Il est aujourd’hui menacé d’expulsion. Cet élève, vous le connaissez Madame la Ministre.

Théo ROUMIER
Syndicaliste pour l’autogestion généralisée
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Madame la Ministre,

Narcy Nkounkou a 18 ans et demi. Il est aujourd’hui sous le coup d’un arrêté l’obligeant à quitter le territoire français. Il a fait appel de cet arrêté, et l’audience se tiendra le mardi 25 avril prochain.

Narcy, Madame la Ministre, vous le connaissez.

Scolarisé en Première Bac Pro Aluminium-Verre et Matériaux de Synthèse, vous l’avez rencontré au Ministère de l’Éducation nationale en septembre de cette année scolaire. Il y représentait le Lycée professionnel Jean Lurçat de Fleury-les-Aubrais. Souriante, vous posiez à ses côtés, vous prêtant au jeu du selfie. Un selfie qu’a conservé Narcy, fier de s’être vu remettre de vos mains la « Clé du meilleur projet ». Ce prix avait été attribué à son lycée pour un projet lié à la sécurité routière dans lequel Narcy s’était particulièrement impliqué.

Délégué de classe, Narcy est élu au Conseil d’administration du Lycée : pourra-t-il siéger lors de la prochaine séance du 27 avril à laquelle il est convoqué ?

Elève engagé dans sa scolarité, il doit normalement passer les épreuves du Diplôme d’études en langue française en fin d’année, en plus du Brevet d’études professionnel (BEP) rénové auquel il se prépare. L’an prochain, c’est aux épreuves du Baccalauréat professionnel qu’il compte se présenter. Mais le pourra-t-il ?

Il participait encore, le 5 avril 2017, au Forum régional des Maisons des Lycéens, tant il croit à l’engagement dans la vie de son établissement. Là encore, ses projets sont remis en question, à la merci d’une expulsion.

Il ne s’agit pas pour autant, Madame la Ministre, de plaider pour une citoyenneté « au mérite ». Non. C’est beaucoup plus simple et cela devrait largement suffire : comme beaucoup d’autres « sans-papiers », comme d’autres élèves de l’établissement, Narcy vit et étudie ici, il doit rester ici.

Arrivé en septembre 2014 en France, il n’a plus de famille au Congo-Brazzaville dont il est originaire. C’est une parente, habitant dans le Loiret, qui l’a recueilli. Narcy était ignorant des délais de demande de titre de séjour. Début mars, face à la menace d’expulsion, c’est la Cimade qu’il a contacté.

Ses amis, ses proches vivent ici. C’est peut-être ce qui explique la mobilisation importante qui l’entoure : ce sont près de 800 lycéens et lycéennes, étudiant.e.s, enseignant.e.s, parents d’élèves qui ont signé une pétition de soutien en moins d’un mois. Mobilisation qui s’inscrit dans celle, plus large, menée par le Collectif des jeunes isolés étrangers du Loiret qui depuis plusieurs mois se réunit, pétitionne, se rassemble devant la Préfecture.

Alors, Madame la Ministre, je pense que ce n’est pas trop vous demander de décrocher votre téléphone pour appeler le Préfet du Loiret et lui demander d’abroger au plus vite l’arrêté portant obligation à quitter le territoire français et de délivrer à Narcy Nkounkou un titre de séjour mention Vie privée et vie familiale. Cela devrait représenter quelques minutes de votre temps.

Soyez assurée, Madame la Ministre, de mon plus profond attachement à un monde débarrassé des inégalités et des injustices,

Sincères salutations,

Théo Roumier, représentant syndical SUD éducation.


Article de Joseph Korda paru dans L’Humanité du 4 avril 2017 :

© l'Humanité du 4 avril 2017

 Article de Marion Bonnet paru dans La République du Centre du 5 avril 2017 : 

© La République du Centre du 5 avril 2017

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
À LREM, des carences systématiques
Darmanin, Hulot, Abad : depuis 2017, le parti d’Emmanuel Macron a ignoré les accusations de violences sexuelles visant des personnalités de la majorité. Plusieurs cas à l’Assemblée l’ont illustré ces dernières années, notamment au groupe, un temps présidé par Gilles Le Gendre. 
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Total persiste et signe pour le chaos climatique
Dans une salle presque vide à la suite du blocage de son accès par des activistes climatiques, l’assemblée générale de Total a massivement voté ce 25 mai pour un pseudo-plan « climat » qui poursuit les projets d’expansion pétro-gazière de la multinationale.
par Mickaël Correia
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelque mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet
Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
En finir avec la culture du viol dans nos médias
[Rediffusion] La culture du viol est omniprésente dans notre société et les médias n'y font pas exception. Ses mécanismes sont perceptibles dans de nombreux domaines et discours, Déconstruisons Tou(rs) relève leur utilisation dans la presse de masse, dans la Nouvelle République, et s'indigne de voir que, depuis près de 10 ans, ce journal utilise et « glamourise » les violences sexistes et sexuelles pour vendre.
par Déconstruisons Tours
Billet de blog
Amber Heard et le remake du mythe de la Méduse
Depuis son ouverture le 11 avril 2022 devant le Tribunal du Comté de Fairfax en Virginie (USA), la bataille judiciaire longue et mouvementée qui oppose Amber Heard et Johnny Depp divise l'opinion et questionne notre société sur les notions fondamentales de genre. La fin des débats est proche.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
Violences faites aux femmes : une violence politique
Les révélations de Mediapart relatives au signalement pour violences sexuelles dont fait l'objet Damien Abad reflètent, une fois de plus, le fossé existant entre les actes et les discours en matière de combat contre les violences sexuelles dont les femmes sont victimes, pourtant érigé « grande cause nationale » par Emmanuel Macron lors du quinquennat précédent.
par collectif Chronik
Billet de blog
Portrait du ministre en homme fort (ou pas)
Le nom de Damien Abad m'était familier, probablement parce que j'avais suivi de près la campagne présidentielle de 2017. Je n'ai pas été surprise en voyant sa photo dans la presse, j'ai reconnu son cou massif, ses épaules carrées et ses lunettes. À part ça, je ne voyais pas trop qui il était, quelles étaient ses « domaines de compétences » ou ses positions politiques.
par Naruna Kaplan de Macedo