Solidarité sans faille avec les 8 de Goodyear

Condamnés en première instance à 24 mois de prison dont 9 mois fermes, les 8 syndicalistes de la CGT Goodyear passent en appel les 19 et 20 octobre à Amiens. Près de 10 000 personnes sont attendues pour le rassemblement de solidarité organisé sur les deux jours. Au-delà du cas des Goodyear, c’est bien contre l’ensemble de la répression antisyndicale qu’il y a urgence à mobiliser.

De nombreux obstacles entravent aujourd’hui l’action syndicale : l’un d’eux est la répression antisyndicale qui frappe celles et ceux qui, au quotidien, se font les portes-voix des salarié.e.s. Ce n’est pas nouveau. Exemple parmi tant d’autres, on se souvient des mineurs grévistes de 1948 qui toute leur vie ont payé leur engagement. Récemment, Hollande a tenté de se faire bien voir en les réhabilitant... quand dans le même temps c’est son gouvernement qui s’acharne contre les huit syndicalistes de Goodyear. Il n’y a pas à sétonner d’une telle duplicité : laction gouvernementale, façonnée par des communicants, ne puise à aucune conviction. Inspirée par le patronat, elle nest que le paravent institutionnel dune violence de classe qui atteint jusquà la vie même de celles et ceux qui ne vivent que de leur travail.

Être aux côtés des Goodyear est un devoir. Cest aussi un enjeu pour que ne se referme pas la séquence ouverte avec la lutte contre la loi « travail » et son monde le 9 mars dernier. Pour que la question sociale reprenne toute sa place au centre du débat public, quelle balaye les fantasmes sécuritaires et racistes et ne se focalise pas sur des échéances électorales bien éloignées du calendrier qui est le nôtre. Les journées des 19 et 20 octobre peuvent être un jalon dans laffirmation dun contre-pouvoir syndical qui prenne toutes ses responsabilités. Cest en tout cas un des sens quon peut donner au bref communiqué qui suit, rédigé par les syndicalistes de lappel « On bloque tout ! ».

T. R.


Solidarité sans faille avec les 8 de Goodyear - Ensemble contre la répression antisyndicale

Les 19 et 20 octobre, un rassemblement de masse aura lieu à Amiens pour soutenir et exiger la relaxe immédiate de nos 8 camarades de la CGT Goodyear menacés de prison ferme. Les syndicalistes qui ont porté l’appel « On bloque tout ! » en seront !

Les Goodyear ne sont pas un cas isolé : la répression antisyndicale a même pris un tour de plus en plus violent avec la lutte contre la loi « travail ». Combien de syndicalistes et de militant.e.s frappé.e.s, arrêté.e.s arbitrairement, incarcéré.e.s, menacé.e.s par la police ou la gendarmerie à la bride lâchée par un gouvernement au service exclusif du Medef ? On a même vu et on voit encore des locaux syndicaux cibles d’interventions policières (CNT à Lille, Solidaires à Rennes, CGT à Mulhouse...). Le déploiement délirant de forces de répression et l’usage des moyens les plus brutaux ne sont pas sans conséquences : ainsi, Laurent Theron, camarade de SUD-Santé, a perdu un œil lors de la manifestation parisienne du 15 septembre.

Mais la répression antisyndicale c’est aussi tous les jours dans les entreprises, dans les services et les ateliers ! Licenciements pour fait de grève, coups de pression, stratégies de harcèlement déployées par des petits chefs et des patrons qui croient avoir tout pouvoir sur « leurs » salarié.e.s… Si nos camarades de Goodyear sont condamnés en octobre alors l’État enverra un signal limpide, « allez-y, réprimez ! », qui aura des retombées sur toutes et tous celles et ceux qui luttent.

L’heure est à la mobilisation large et puissante : une condamnation de nos camarades devrait entraîner une riposte à la hauteur et la question d’une initiative nationale appelée par un maximum de structures syndicales se poserait alors. Le 15 octobre dernier, une réunion s’est tenue à la Bourse du travail de Paris pour discuter des suites de l’appel « On bloque tout ! ». Les participant.e.s (CGT, SUD-Solidaires, FSU, CNT-SO…) se sont engagé.e.s dans la constitution d’un réseau intersyndical de lutte qui pourrait avoir toute son utilité pour appuyer de telles initiatives.

Pour tout renseignement : contact@onbloquetout.org

www.onbloquetout.org / Facebook : On Bloque Tout

solidarite-goodyear

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.