Je n’ai pas peur

Non décidément je n’ai pas peur 

Ils peuvent encore frapper là à toute heure

Mais je n’ai pas peur et ces chiens 

Compteront toujours pour rien 

Ils se croient là prophètes

Mais ils n’ont rien dans la tête

Et s’ils croient savoir mourir 

C’est parce qu’ils ne savent pas s’ouvrir 

Je n’suis pas musulman

Mais je les plains tellement 

Quant certains oublient dieu

Et se voient tout puissants

Je ne sais pas s’il pleure, Dieu

Mais qui serais je donc pour connaître ses vœux ?

Prétentieux malades qui se croient tout permis

Ils osent tout , au non d’un supposé  dieu

Mais qui vous autorise  à supprimer des vies ?   

Je pleure pour l’Islam et pour la chrétienté

je pleure pour l’Islam , la judaïcité, et toute la société 

Mais je récuse ici toute autre démission

Les chiens n’ont pas leur place dans la commune maison

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.