Maladie collatérale

Eh quoi, vous renoncez, vous démissionner de la lutte, et vous voulez que les malades meurent dans l’indifférence généralisé ?

Allez je veux bien le reconnaître je ne suis ni médecin ni « intellectuel » mon avis sur la question n’engage donc que moi. Pourtant je m’alarme véritablement de la situation actuelle et de la tendance de certains à vouloir se protéger de tout ! Non seulement « se protéger de tout » , mais à exiger qu’on les protège de tout ! il est vrai que le danger est partout, mais quand même !

Tiens je prends l’exemple de ma jeune voisine par exemple : savez vous qu’il lui est arrivée quelque chose d’épouvantable ? Aors que l’ascenseur était en panne, elle a du, une ixièîme fois dévaler les escaliers quatre à quatre pour aller promener son chien « Caramel ».

Elle était certes masquée comme l’exige maintenant la loi, mais, fait regrettable, elle ne portait ni visière, ni lunette de protection contre le virus !

Et voilà que pâte à trat (je sais) elle tombe nez à nez avec un individu plutôt louche, individu avec lequel elle n’échange qu’un seul et unique regard (d’après ses dire).

S’en suit immédiatement une brutale montée de température une envie irrésistible de se jeter sur son vis à vis pour (?), et plus grave encore : une incapacité totale à se séparer de cette nouvelle rencontre !

On a certes appelé le SAMU, déplacé les unités d’urgence pensant qu’il s’agissait là d’une forme nouvelle du sinistre corona , on a même fait appel aux plus fameux infectiologues du pays, la maladie reste, à ce jour, sans remède et on s’interroge maintenant sur la nécessité ou non qu’il y a à interdire la circulation dans l’escalier du bâtiment, ce qui reviendrait à restaurer localement un confinement vu que l’ascenseur est toujours en panne !

Ne riez pas, la question est sur toute les lèvres et comme on ne sort plus de chez nous, par peur... On n’échange plus entre voisin que par skype ou autre visio conférence , tout en ayant bien pris la précaution auparavant de filtrer l’image ou plus sûrement encore de l’éteindre :

Eh gaffe les mecs !

Il est vrai que depuis cet événement alarmant, on déplore l’aggravation de la maladie chez nos deux patients zéro : Janette dit se plaindre effectivement de palpitations violentes et de crise de larmes à chaque fois qu’on tente de séparer les deux malades, quand à Mario, mis face à une telle situation il est pris de colères incontrôlées et menace de tuer la terre entière, ou pire encore de se supprimer !

Alors, on laisse faire jusqu’à maintenant, en espérant Que l’épidémie ne s’étendra pas à tout l’immeuble au point de ne plus y voir que des couples déambuler dans la cours et incapables de prendre ce satané ascenseur !

On a appelé d’ailleurs en urgence le réparateur, mais allez savoir pourquoi, depuis son intervention il habite l’immeuble et surtout, surtout l’ascenseur est toujours en panne !

Ah il faut noter quand même une évolution positive dans la situation actuelle : aucun habitant de l’immeuble n’a contracté le Covid 19 depuis cette affaire, et mieux encore tout le voisinage se prend à regarder avec envie nos deux patients zéro, qui depuis quelques jours maintenant ne cessent plus de se sourire l’un à l’autre.

Alors comment interpréter cette nouvelle évolution : comme une joie, ou une souffrance ?

On en est encore à se perdre en conjectures et on espère que dans les semaines à venir nos chercheurs vont nous proposer des solutions médicamenteuses efficaces....

Mais dans l’instant portez vous bien, surtout, surtout, sortez masqués... et ne prenez pas l’escalier !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.