Thierry Reboud
Commercial, militant syndical
Abonné·e de Mediapart

24 Billets

1 Éditions

Billet de blog 8 janv. 2022

Quand Zemmour défend un territoire perdu de la République

Surprise : Zemmour prend fait et cause pour un caïd local qui foule aux pieds les principes et les lois de la République. Explication.

Thierry Reboud
Commercial, militant syndical
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Tout commence il y a trois ans lorsque Yannick Moreau [rectifié grâce à la vigilance de Dalila Mouarfa, merci à elle] l'ancien maire des Sables d'Olonne a décidé d'installer une statue de saint Michel terrassant le dragon sur le parvis d'une église du même nom. Saint Michel, c'est-à-dire une figure de la mythologie catholique (et donc une figure religieuse). Sur le parvis d'une église, c'est-à-dire sur la voie publique.

(Pour information, cette statue se trouvait auparavant dans la cour d'une école privée catholique où, assez normalement, elle ne gênait personne, jusqu'à ce que l'école en question soit démolie : le résumé ici.)

Saisie par la Fédération Nationale de la Libre Pensée (FNLP), le tribunal administratif de Nantes a fort logiquement ordonné le déplacement de la statue au motif que son installation est contraire à la loi du 9 décembre 1905 sur la séparation des Églises et de l'État, tout particulièrement de son article 28 qui pose qu'il est interdit, à l'avenir, d'élever ou d'apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l'exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions. C'est clair, c'est simple, et on voit mal par quel moyen l'affaire aurait pu être jugée différemment.

Fin de l'histoire ? Pas du tout, bien au contraire.

La cathosphère la plus réactionnaire et la réacosphère plus ou moins catholique ont enfourché leurs grands chevaux et embouché les trompettes de la défense de l'éternelle civilisation française (chrétienne, ça va de soi) pour harceler littéralement la page Facebook et le compte Twitter de la FNLP de Vendée. Bon, jusque là, on pourrait se dire que tout est normal : la FNLP veille au respect de la laïcité (mais j'y pense, que faisait donc le préfet ?), les catho-réacs hurlent au martyre et (innovation appréciable) à la cancel culture made in Wokistan (ben oui, les catho-réacs se tiennent au courant ds dernières modes), tout baigne.

Le nouveau maire, Yannick Moreau, s'offusque, refuse de s'exécuter, fait appel et prévoit d'organiser un référendum local pour déterminer si les Sablais·e·s sont ou non favorables au maintien de la statue sur le parvis de l'église : ce référendum n'a aucune valeur, ni n'empêchera aucunement de déplacer la statue si (comme c'est tout de même assez probable) le jugement de première instance est confirmé.

Certains candides pourraient s'étonner qu'on n'entende pas beaucoup (c'est une litote) les réacpublicains du type Printemps républicain, Marianne, Blanquer & Schiappa Inc. ou Enthoven (liste non exhaustive), et rien non plus (j'ai vérifié) sur le site de Riposte laïque qui n'a décidément jamais mieux mérité son surnom de Riposte raciste.

Tout cela, c'est sans compter le retour de flamme maurrassien du moment. Que croyez-vous que fit Zemmour ? Eh bien c'est tout simple, il est allé aujourd'hui aux Sables d'Olonne défendre un potentat local qui semble disposé à s'affranchir des lois et de la constitution. Comme il dit, "ça n'a rien à voir avec la laïcité". Ben voyons ... Plus c'est gros, mieux ça passe, pas vrai ?

© Eric Zemmour

Incidemment, je suis tout de même pas qu'un peu surpris que Mediapart n'ait (sauf erreur de ma part) pas jugé utile de se pencher sur cette affaire.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
À LREM, des carences systématiques
Darmanin, Hulot, Abad : depuis 2017, le parti d’Emmanuel Macron a ignoré les accusations de violences sexuelles visant des personnalités de la majorité. Plusieurs cas à l’Assemblée l’ont illustré ces dernières années, notamment au groupe, un temps présidé par Gilles Le Gendre. 
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Total persiste et signe pour le chaos climatique
Dans une salle presque vide à la suite du blocage de son accès par des activistes climatiques, l’assemblée générale de Total a massivement voté ce 25 mai pour un pseudo-plan « climat » qui poursuit les projets d’expansion pétro-gazière de la multinationale.
par Mickaël Correia
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelque mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet
Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Violences faites aux femmes : une violence politique
Les révélations de Mediapart relatives au signalement pour violences sexuelles dont fait l'objet Damien Abad reflètent, une fois de plus, le fossé existant entre les actes et les discours en matière de combat contre les violences sexuelles dont les femmes sont victimes, pourtant érigé « grande cause nationale » par Emmanuel Macron lors du quinquennat précédent.
par collectif Chronik
Billet de blog
En finir avec la culture du viol dans nos médias
[Rediffusion] La culture du viol est omniprésente dans notre société et les médias n'y font pas exception. Ses mécanismes sont perceptibles dans de nombreux domaines et discours, Déconstruisons Tou(rs) relève leur utilisation dans la presse de masse, dans la Nouvelle République, et s'indigne de voir que, depuis près de 10 ans, ce journal utilise et « glamourise » les violences sexistes et sexuelles pour vendre.
par Déconstruisons Tours
Billet de blog
Amber Heard et le remake du mythe de la Méduse
Depuis son ouverture le 11 avril 2022 devant le Tribunal du Comté de Fairfax en Virginie (USA), la bataille judiciaire longue et mouvementée qui oppose Amber Heard et Johnny Depp divise l'opinion et questionne notre société sur les notions fondamentales de genre. La fin des débats est proche.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
Portrait du ministre en homme fort (ou pas)
Le nom de Damien Abad m'était familier, probablement parce que j'avais suivi de près la campagne présidentielle de 2017. Je n'ai pas été surprise en voyant sa photo dans la presse, j'ai reconnu son cou massif, ses épaules carrées et ses lunettes. À part ça, je ne voyais pas trop qui il était, quelles étaient ses « domaines de compétences » ou ses positions politiques.
par Naruna Kaplan de Macedo