AU SUD ET A L'EST, UN OCEAN DE BEAUTE

Il y a des océans de beauté là où, trop souvent, certains ne voient au mieux qu’une source de fantasme et d’exotisme, et pour le pire, misère et violence. Oui, il y a des océans de beauté subtile dans lesquels chacun peut plonger et aimer, le monde est riche.

AU SUD ET A L’EST, UN OCEAN DE BEAUTÉ …

 Au moment où tu reconnais ce qui est beau dans ce monde, tu cesses d’être esclave de ce monde. d’après Mirza Ghalib

Hier, j’évoquais les si nombreux excellents artistes vivant en France et invisibles dans les médias dominants (billet « Marre d’être invisibles ») pour des raisons de non conformité à l’esthétique « officielle ». Je voudrais maintenant partager avec vous l’écoute d’artistes issus de l’aire dans laquelle j’évolue « en temps normal », hors de France, entre la Méditerranée et l’Inde du Nord. 

J’ai choisi volontairement de jeunes interprètes ou compositrices et compositeurs. Engagés pleinement dans leur vie de création, elles et ils sont modernes et inventifs, et assument pleinement leur origine et leur époque, et c’est bon. Je les cite pour leur rendre hommage, les remercier, partager leur art avec vous, et rappeler à nos médias qu’ils peuvent se tourner vers l’Est et le Sud sans frayeur. Il y a des océans de beauté là où, trop souvent, ils ne voient au mieux qu’une source de fantasme et d’exotisme, et pour le pire, misère et violence. Oui, il y a des océans de beauté subtile dans lesquels chacun peut plonger et aimer, le monde est riche.

Voici donc quelques pistes dans une liste trop courte, radicalement subjective et donc pas du tout exhaustive. Ce n’est pas un palmarès, juste l’écho d’une intimité musicale et géographique, à un moment donné.  (Vous pouvez, si vous le souhaitez, à nouveau ajouter les liens de votre choix dans les commentaires).

(Je ne citerai donc pas les nombreux compagnons et compagnes de vie et de création que vous avez déjà l’habitude de voir sur scène avec moi, vivants en Inde, en Turquie, au Pakistan ou au Maroc, car il me faudrait tous les citer et cela remplirait la liste, ils sont trop nombreux. Qu’ils me pardonnent. Celles et ceux présentés ici font simplement partie de ma vie d’auditeur heureux.)

Lien de la playlist: Un océan de beauté 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.