Joséphine Bacon - Je m'appelle humain raconté par Patrice Elie Dit Cosaque

Joséphine Bacon - Je m'appelle Bacon ; documentaire réalisé par Kim O'Bomsawin, présenté à La Chapelle du Verbe Incarné le 12 juillet 2021 par Edwy Plenel et Sylvie Glissant, distribué par Les Alchimistes

Patrice Elie Dit Cosaque est journaliste pour France TV Outre-Mer.

Retranscription : 

"C’est l’histoire d’une femme, c’est l’histoire d’une langue, c’est l’histoire d’un peuple. C’est tout à la fois un drame, un conte et une légende que le film Je m’appelle humain raconte. La femme, c’est Joséphine Bacon, grande poétesse et grande sage du monde Innu, du côté du nord du Québec au Canada. Grande poétesse qui s’ignorait jusqu’en 2019, d’ailleurs c’est bien simple, le mot poème ou poésie n’existe pas en langue Innu.

 Joséphine revient sur sa vie, semblable à celle des autres indiens, la privation de son identité, la privation de sa langue, au profit du français du Québec, la privation et la séparation forcée avec sa famille. Pendant 15 ans, de ses 5 ans à ses 19 ans, elle passera son enfance et son adolescence au pensionnat, ne retournant qu’une fois par an sur ses terres natales, les terres indiennes. Je m’appelle humain dit ce drame-là, dit aussi comment les mots simples, en français comme en Innu, ont rattrapé Joséphine et il n’est que justice et justesse que sa poésie, même sur la tard de sa vie, soit aujourd’hui reconnue.

 Très beau portrait d’une femme. Très beau portrait de femmes, inlassables défenseurs de la parole et de la culture d’un peuple qui fait tout pour ne pas être oublié. Joséphine Bacon, survivante comme elle le dit, d’une histoire qu’on ne raconte pas."

Vous pouvez également retrouvez l'audio ici :

Je m'appelle humain audio

Pour en savoir plus sur le documentaire et pour en découvrir d'autre, retrouvez ici l'émission Grand Large du 11 juillet 2021 dédiée à l'Institut du Tout -Monde.

josephine-bacon

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.