Les compagnies parlent de la Chapelle du Verbe Incarné

Propos recueillis lors des émissions Grand Large par Benoît Artaud sur le festival d'Avignon et sur La Chapelle du Verbe Incarné.

Lolita Monga :

"Vivre le festival dans un lieu comme la Chapelle du Verbe Incarné, ça signifie beaucoup. On a toujours fait le choix de jouer dans un lieu non-identifié jusqu’à présent. On s’est dit qu’on est une compagnie comme les autres, on ne veut pas être mis dans une case.

Mais dans une case il fait chaud, dans une case il y a du feu, dans une case il y a des gens qu’on peut reconnaitre, avec qui on peut échanger et puis qu’on ne connait pas forcément et qu’on peut découvrir. On a beaucoup de différences avec les autres territoires d’Outre-Mer, mais également beaucoup de points communs."

Lionel Pannetier :

"C’est comme un grand marché. Avignon se drape d’une immense dramaturgie théâtrale pendant le festival. C’est un passage obligé lorsqu’on vient d’un espace insulaire à 10000 km de la métropole, c’est un passage obligé pour faire connaitre son travail, parce que les professionnels ne viennent pas le voir à la Réunion. C’est également la possibilité de voir d’autres esthétiques."

Isabelle Fruleux : 

"Jimi Hendrix à la Chapelle du Verbe Incarné. Il se passe une rencontre très forte avec le public. L’accueil ici est magnifique, j’en suis très heureuse. On sort d’une période pénible, pour tout le monde. Pour les artistes, retrouver le public, retrouver le souffle, retrouver cette communication.

Ca fait 5 jours que nous avons de très belles salles, avec un très fortement en lien avec nous."

Bérekia Yergeau :

"Revenir à la chapelle du Verbe Incarné deux ans plus tard, c’est très émouvant. Je reviens avec quelque chose de tout à fait différent. Les leçons apprises ont porté fruit, je me sens très à l’aise ici.

C’est un lieu très riche et nourrissant, être à la chapelle du Verbe Incarné c’est appartenir à une famille."

Anahita Gohari :

"Entendre le discours de Greg Germain (co-directeur de la chapelle du Verbe-Incarné) à la conférence de presse qui parle des frontières, des migrations et d’humanité, je suis en accord en tout point avec ce qu’il dit. Etre dans cet endroit avec toute cette équipe, tous au service de ce projet collectif, c’est quelque chose qui me plait beaucoup."

Retrouvez tous ces propos et bien d'autres sur le site de la Radio Toma.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.