ugictcgt
CGT Ingés Cadres et Techs
Abonné·e de Mediapart

254 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 oct. 2022

ugictcgt
CGT Ingés Cadres et Techs
Abonné·e de Mediapart

Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls

Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.

ugictcgt
CGT Ingés Cadres et Techs
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Car au fond, il y a dans ces conseils à deux balles, le même mépris, la même morgue que celle d'Emmanuel Macron à l'égard des chômeurs qui n'ont qu'à traverser la rue pour trouver du boulot. Si vous habitez un logement décidément trop mal isolé qui vous coûte un bras à chauffer, faites comme Bruno Lemaire et Élisabeth Borne : enfilez un col roulé ou une doudoune.

Mais inutile de courir chez Camaïeu pour dénicher de quoi vous tenir chaud. Ses 2 600 salarié.es ont baissé une dernière fois le rideau des 511 boutiques samedi soir dans les larmes après la mise en liquidation de l'enseigne la semaine dernière. Ce séisme social a au moins eu pour effet de faire redescendre sur terre les médias tout occupés à commenter les doudounes de la Première ministre, le col roulé (sans doute en cachemire de chez Bompard) de Bruno Lemaire ou les stupides conseils de Gilles Legendre pour ne plus faire tourner nos sèche-linges. Qu'ont-ils espéré avec leurs fadaises ? Nous faire croire que chacun de nous tous peut faire quelque chose pour passer l'hiver en se riant de Poutine ? Qu'on va s'en sortir en débranchant nos box ?  Veulent-ils faire oublier l'inaction gouvernementale en matière climatique ? Ou bien occupent-ils le terrain médiatique avec cette communication lénifiante pour masquer leurs atermoiements stratégiques, notamment sur la méthode et le tempo de l’inflammable réforme des retraites ?

Car sur ce sujet, c'est peu dire que Macron hésite, tergiverse, souffle le chaud et le froid et cherche toujours à faire du « en même temps ». Après avoir durant plusieurs jours saturé le débat en envisageant de passer la réforme par le PLFSS, quitte à recourir au 49.3, il a finalement fait savoir le matin même de la mobilisation nationale interprofessionnelle du 29 septembre qu'il envisage de repousser l'âge de départ à la retraite par un projet de loi ordinaire.

Et il va ouvrir dès cette semaine un nouveau round de « concertations » sur trois mois en vue de l'adoption d'un projet de loi global cet hiver. L'objectif est de reporter à 65 ans l'âge de la retraite à l'horizon 2031 et non plus de se limiter au seuil de 64 ans annoncé par Emmanuel Macron entre les deux tours de la présidentielle. « Un bilan » en sera tiré « avant Noël » a précisé la Première ministre.  Mais son ministre du Travail Olivier Dussopt a déjà prévenu que « si toutes les oppositions se coalisaient pour adopter une motion de censure et faire tomber le gouvernement », Emmanuel Macron, pourrait recourir à la dissolution de l'Assemblée.

Pour la CGT, Philippe Martinez a prévenu que « si la concertation consiste à nous expliquer pourquoi il faudra travailler plus longtemps, je pense qu’elle ne va pas durer très longtemps. En revanche, s’il y a une véritable volonté d’écoute sur les moyens de financer la Sécurité sociale, nous voulons bien rappeler à Mme Borne nos nombreuses propositions que nous avions faites à Emmanuel Macron en 2019 ».

De son côté, la CFDT appelle elle à une clarification des objectifs de l’exécutif. « S’agit-il de discuter de l’équilibre du régime, de la correction des injustices du système actuel ou de financer des politiques publiques indispensables comme la santé, l’éducation ou la transition écologique ? »

On le pressent, peu importe la méthode et le tempo retenu, nous n'échapperons pas à une confrontation sociale d'ampleur sur ce dossier.

Par FD, journaliste engagé et militant Ugict-CGT

Ce billet est également disponible chaque semaine en podcast "Cadres Infos" sur https://ugictcgt.fr/documents/podcast/ et sur toutes les grandes plateformes de streaming.

Recommander (3)

Partager sur Facebook

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
La ministre Caroline Cayeux démissionne en raison d’un patrimoine « sous-évalué »
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma