ugictcgt
CGT Ingés Cadres et Techs
Abonné·e de Mediapart

254 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 nov. 2021

ugictcgt
CGT Ingés Cadres et Techs
Abonné·e de Mediapart

Climat : les syndicats sont à Glasgow

Il n'est plus besoin des grandes formules du genre « la maison brûle » ou bien « il est minuit moins une » pour comprendre l'urgence de décisions politiques, économiques et sociales pour lutter contre le réchauffement climatique.

ugictcgt
CGT Ingés Cadres et Techs
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le climato-scepticisme n'est plus vraiment à la mode tant la nature s'est chargée ces derniers mois de nous rappeler dramatiquement que la Terre se réchauffe, que les phénomènes s'emballent avec des effets domino.

Dès lors, des responsabilités historiques pèsent sur les dirigeants de la planète réunis pour la COP 26 à Glasgow. Sont-ils prêts à remettre en cause un modèle économique, le capitalisme mondialisé qui se révèle dans cette crise climatique comme dans les autres socialement injuste, économiquement inefficace et insoutenable d’un point de vue écologique ? Évidemment pas. Et c'est pourquoi aux cotés des mouvements écologistes, altermondialistes, les syndicats du monde entier se sont emparés de la question climatique au niveau mondial. Ainsi, lors de la COP21, ils avaient obtenu que les gouvernements s’engagent à promouvoir le travail décent, les emplois de qualité, ainsi qu’à soutenir les travailleurs par des stratégies de transition juste. On voit ce qu'il en a été dans notre pays.

Le bilan environnemental du quinquennat Macron est tristement éloquent. Après la crise des Gilets jaunes qui avait révélé les risques d'une transition énergétique socialement injuste, Jupiter s'est assis sur les recommandations de la convention citoyenne pour le climat qu'il avait lui-même convoqué. Pour être tout à fait juste, les émissions de gaz à effet de serre ont baissé en 2020 dans notre pays... grâce au confinement.

Depuis la COP 21, toutes les données du problème sont sur la table de cette nouvelle session de Glasgow. Et cette fois les organisations de travailleuses et travailleurs de la Confédération syndicale internationale, de la Confédération européenne des syndicats, d'IndustriAll global union, de 140 organisations syndicales et ONG issues de 50 pays se sont préparées à cette COP 26 depuis des mois à l’initiative de la CGT qui a impulsé et co-organisé le forum international des transitions sociales et environnementales, en juin dernier. Elles ont fait le voyage à Glasgow porteuses d'une plateforme en six grands axes validés dans un appel commun.

Les syndicats y exigent notamment d’inclure les travailleurs dans les processus de décision car ils sont les mieux placés pour réfléchir à la construction de plans de transitions écologiques et sociales ; défendre la propriété publique des ressources et de l’énergie ; la maîtrise publique des productions et activités impactant l’environnement, mais aussi un renouveau démocratique.

L'enjeu pour les syndicats c'est d'obliger les directions d’entreprise à anticiper les mutations pour ne pas les subir. C'est de créer les conditions du retour des productions délocalisées et d'éviter les délocalisations. Réorienter l'industrie, la finance vers des productions décarbonées. Faire en sorte que l'environnement, le climat, le social ne soient plus considérés comme des externalités dont il convient de se défaire sur des pays du Sud par exemple. Et pour cela gagner notamment pour l'encadrement le droit de refus et d'alternative aux stratégies climato-nuisibles. Et gagner aussi une vraie protection pour les lanceurs d'alerte. Car le climat est une affaire trop sérieuse pour le laisser à la seule main des actionnaires et des gouvernements néolibéraux.

Par FD, journaliste engagé et militant Ugict-CGT

Ce billet est également disponible chaque semaine en podcast "Cadres Infos" sur https://ugictcgt.fr/documents/podcast/ et sur toutes les grandes plateformes de streaming.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La campagne pour la présidence de LR achève la radicalisation de la droite
Les 90 000 adhérents revendiqués du parti Les Républicains (LR) doivent désigner, à partir du 3 décembre, leur nouveau président. Les semaines de campagne interne ont montré le rétrécissement idéologique d’un mouvement en lutte pour sa survie.
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal
Affaire Perdriau : les coulisses d’une censure
Nous revenons ce soir sur les coulisses de la censure préalable d’une enquête de Mediapart : après douze jours, la justice a finalement mis fin à cette mesure inédite, mais le mal est fait.
par À l’air libre
Journal
Punir les petits délits par des amendes : l’extension du domaine de la prune
Avec la Lopmi, adoptée par le Parlement en commission mixte paritaire jeudi 1er décembre, une vingtaine de délits supplémentaires pourront faire l’objet d’une « amende forfaitaire délictuelle » infligée par les policiers et les gendarmes. Cette « condamnation express » pose de sérieux problèmes. 
par Jérôme Hourdeaux et Camille Polloni
Journal — France
Corse : l’arrestation de nationalistes complique le dialogue avec Darmanin
Un leader du mouvement indépendantiste Corsica Libera et deux autres hommes ont été arrêtés jeudi dans le cadre d’une enquête du Parquet national antiterroriste. À quelques jours d’une visite du ministre de l’intérieur, plusieurs élus insulaires évoquent un « très mauvais signe ».
par Ellen Salvi et Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
Le socle commun au collège... Où en est-on ?
A-t-on réussi à créer ce « commun » dans les collèges ? Comment ce socle pourrait-il évoluer ? Pourrait-il être étendu ?
par Guillaume Co
Billet d’édition
L’indice de position sociale, révélateur de la ségrégation scolaire
À la suite d'une décision de justice, le ministère de l’Éducation nationale a publié les indices de position sociale de chaque école et collège (public + privé sous contrat). Le Comité National d’Action Laïque analyse la situation dans une note en ligne.
par Charles Conte
Billet de blog
Expérimenter, oui mais pour quoi faire et pour qui ?
A partir d’un cadre national qui garantit l’unité du système éducatif, il est toujours utile de libérer et d’encourager les initiatives locales si cela favorise la réussite de tous les élèves.
par Delahaye JP
Billet de blog
« Crise de l’École », crise climatique : et si on les mettait en parallèle ?
En scolarisant les enfants de tous les milieux sociaux, l’École s’est « démocratisée ». Mais elle n’a pas changé sa logique élitaire. Dans une large proportion, les enfants d’origine populaire y sont mis « en échec ». En imposant aux pays dominants un standard de vie prédateur et mortifère, le capitalisme a engendré la crise climatique. Quels parallèles entre ces deux crises de la domination ?
par Philippe Champy