ugictcgt
CGT Ingés Cadres et Techs
Abonné·e de Mediapart

215 Billets

0 Édition

Billet de blog 4 sept. 2017

Ordonnances: la légalisation de l'arbitraire patronal

Peu de surprise, mais beaucoup d'enjeux... ainsi peut-on résumer l'annonce par le Premier ministre du contenu des cinq ordonnances de la loi Travail « XXL » concoctée durant trois mois. La stratégie d'enfumage et d'opacité entretenue par l'exécutif nous faisait craindre le pire comme le laissait présager le décryptage réactualisé que la CGT de l'encadrement a mis en ligne dès le début de l'été.

ugictcgt
CGT Ingés Cadres et Techs
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dès lors, et plus que jamais, l'enjeu des prochains jours est de construire les mobilisations en nous adressant aux ingénieurs, cadres et techniciens à partir des aspects de la réforme qui vont profondément impacter leur vie au travail. Par exemple le fameux « CDI de projet », très critiqué au-delà de l'Ugict, et qui n'est autre que la nouvelle version du CDI de mission que le Medef voulait généraliser.

C'est une offensive de taille vers la généralisation de la précarité de l'emploi qualifié. Les ICT seront aussi particulièrement touchés par la « barémisation » des indemnités prud'homales pour licenciement abusif qui va aggraver la pression des directions des entreprises sur un encadrement déjà soumis au dilemme « se soumettre ou se démettre » en cas d'injonction unilatérale et néfaste. Les cadres sauront désormais qu'ils peuvent être licenciés plus facilement et à moindre frais et pourront donc moins que jamais exercer leur droit d'expression et leur responsabilité sociale.


Déjà soumis à l'intensification de la charge et du temps de travail qui atteint en moyenne 42 heures hebdomadaires, à l'explosion des phénomènes de « burn-out », à la généralisation et l'utilisation intensive des outils numériques, l'encadrement est aussi particulièrement concerné par la fusion disparition des CHSCT qui pose un vrai problème de santé au travail pour l'ensemble des salariés.

Or, non seulement cette réforme ne va pas apporter de réponse à ces problématiques de santé au travail et à cette préoccupation forte parmi nos catégories et la loi Travail, mais elle tend à priver les salariés et les syndicats des faibles moyens dont ils disposaient pour faire bouger les lignes. Sur cette question et sans doute sur d'autres aspects nous pouvons faire émerger des convergences syndicales et construire des mobilisations. C'est notamment ce que montre la pétition intersyndicale pour exiger le maintien des CHSCT et de toutes leurs prérogatives. Toutes les organisations syndicales, excepté la CFDT, se sont associées à cette initiative que nous avons lancée cet été et qui a déjà recueilli plus de 20 000 signatures.


Pour les jours à venir et dans la perspective du 12 septembre, l'Ugict et ses militants vont continuer à éclairer sur ces ordonnances et à porter l'exigence d'une réforme du droit du travail qui permette une véritable dynamique sociale et une efficacité économique. Le gouvernement et ses zélateurs ont beau jurer que tout est désormais gravé dans le bronze, ils ne peuvent ignorer que par exemple 64 % des salariés ne croient aux avantages économiques qu’engendrerait une plus grande flexibilité du travail. Ainsi 68 % des salariés craignent en effet si le Code du travail laisse plus de place à la négociation par accords d’entreprise que seuls les employeurs en profitent, leurs droits en seraient diminués.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Didier Raoult : deux ans d’enquête sur une imposture
Depuis l’arrivée du Covid-19 en France, Didier Raoult est devenu une figure nationale. D’abord en faisant la promotion d’un traitement inefficace contre la maladie, l’hydroxychloroquine, puis en niant la possibilité d’une seconde vague ou en remettant en cause l’efficacité de la vaccination. Mediapart revient en vidéo sur deux ans d’enquête sur le directeur de l’IHU.
par Youmni Kezzouf, Mathieu Magnaudeix et Pascale Pascariello
Journal — France
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel
Journal
Le boycott, ou l’abstention par le versant politique
Boycotter l’élection présidentielle pour imposer l’idée d’un processus constituant : l’idée resurgit à l’occasion du scrutin d’avril 2022. Des militantes et militants politiques à gauche veulent faire des abstentionnistes une force politique.
par Mathilde Goanec
Journal — Moyen-Orient
La nouvelle donne au Moyen-Orient pourrait relancer l’accord sur le nucléaire iranien
À peine élu, Joe Biden a décidé de ressusciter l’accord international avec Téhéran rompu par Donald Trump. Pour la République islamique, qui cherche à obtenir la levée des sanctions internationales, c’est aussi un objectif prioritaire. 
par René Backmann

La sélection du Club

Billet de blog
Aujourd'hui les enfants handicapés, et qui demain ?
Comment résister au dégoût qu'inspire la dernière sortie en date de Zemmour concernant les enfants handicapés ? Réaliser exactement où nous en sommes d'un point de basculement collectif.
par Loïc Céry
Billet de blog
Handicap 2022, libérer les miraculés français
La personne handicapée qui ne peut pas vivre « avec nous », permet la fiction utile d’un monde peuplé de « normaux ». Entre grands sportifs et artistes, une population est priée de demander le droit de circuler, de travailler, d’exister. L’observatoire des politiques du handicap appelle à une métamorphose normative urgente des institutions françaises appuyées par une politiques publique pour tous.
par Capucine Lemaire
Billet de blog
Un tri dans la nuit : nos corps dissidents, entre validisme et Covid-19
Un entretien initialement publié par Corps Dissidents, dans le blog d'Élise Thiébaut, et toujours actuel. Le validisme est une question cruciale pendant le Covid19. Il l’a été dans les réactions – solidaires ou pas – des gens face aux discours selon lesquels seuls les vieux et les handicapés mouraient du Covid-19. Il l’est pour la question du triage : est-ce qu’uniquement les corps productifs méritent d’être sauvés ? 
par Elena Chamorro
Billet de blog
De la nécessité d'une parole antivalidiste
Exclusion politique, culte de la performance, refus de l'autonomie, enfermement, confiscation de la parole... Yohann Lossouarn nous explique pourquoi les luttes antivalidistes sont aujourd'hui plus que nécessaires.
par dièses