ugictcgt
CGT Ingés Cadres et Techs
Abonné·e de Mediapart

253 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 nov. 2021

ugictcgt
CGT Ingés Cadres et Techs
Abonné·e de Mediapart

Vous reprendrez bien une troisième dose ?

Que fallait-il entendre du discours présidentiel du 9 novembre ? Une nouvelle exhortation à se faire vacciner ? Ou bien le discours de campagne d'un candidat qui ne veut toujours pas se déclarer ?

ugictcgt
CGT Ingés Cadres et Techs
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Les plus malicieux ont fait observer que la dernière fois qu'Emmanuel Macron a été interrogé c'était par McFly et Carlito dans un concours d'anecdotes sur Youtube depuis les salons de l'Elysée. Et que du coup, il s'est encore offert 27 minutes d'un tunnel d'autosatisfaction hors sol sans être interrompu par les questions qui fâchent,  dans la même veine que son discours programmatique du 12 juillet dernier.

Attendu sur ses annonces sanitaires, alors que l'on nous prédit une cinquième vague et des mesures drastiques chez nos voisins, l'essentiel de son discours se résume à un satisfecit. Le voilà qui s'attribue le taux de croissance à plus de 6 % et le taux de chômage le plus bas depuis quinze ans. Mais sans contradicteur, ni journaliste pour lui faire remarquer qu'il s'agit seulement d'un rebond économique attendu du fait de la reprise des activités mises en sommeil et largement financé par l'argent public déversé avec le « quoi qu'il en coûte ». Quant à l'embellie sur le front du chômage, le diable est encore dans les détails, car ce sont encore et toujours les contrats courts, les petits boulots qui font florès.  Dès lors que lui et ses ministres saturent les ondes de ce panégyrique de la Macronie, il n'y a plus de mystère : Emmanuel Macron veut poursuivre en donnant chaque jour d'avantage de gages aux électeurs d'une droite atomisée, déboussolée, travaillée par la zemmouritude, une forme contagieuse de gangrène de la pensée.

Et là, le programme est on ne peut plus clair : réforme de l’assurance-chômage, réforme des retraites, défiscalisation des heures supplémentaires. Si Emmanuel Macron a mis au centre de son action le mot « travail » répété une bonne quinzaine de fois, c'est notamment pour confirmer et justifier un nouveau tour de vis sur l’assurance-chômage. Faute d'emploi, c'est la chasse aux chômeurs qui est ouverte. Quant aux salaires, rien, pas un mot, pas une annonce. Rien non plus sur les pensions de retraite pour lesquelles les retraités seront à nouveau mobilisés le 2 décembre dans l'unité. « Rien non plus en matière de politique volontariste de création et pérennisation d’emplois et d’amélioration des conditions de travail alors que chaque jour des salariés luttent et proposent des projets industriels concrets pour sauvegarder leur entreprise », a relevé la CGT alors qu'il y a quelques mois le président-candidat nous bonimentait sur le retour des jours heureux.

Emmanuel Macron s'affiche au-delà du printemps 2022 dans la continuité de son premier mandat. Il n'aura tiré aucune leçon progressiste de cette crise sanitaire et économique et climatique alors que tout appelle au contraire à « un véritable plan de rupture en replaçant le développement humain durable au cœur de l’action politique et économique » comme le souligne la CGT.

Par FD, journaliste engagé et militant Ugict-CGT

Ce billet est également disponible chaque semaine en podcast "Cadres Infos" sur https://ugictcgt.fr/documents/podcast/ et sur toutes les grandes plateformes de streaming.

Recommander (18)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Les Chinois défient la répression dans la rue sur l’air de «L’Internationale»
Le mouvement de protestation contre les mesures anti-Covid s’est étendu ce week-end à l’ensemble de la Chine. Plus d’une cinquantaine d’universités se sont également mobilisées. Des slogans attaquent le Parti communiste chinois et son numéro un Xi Jinping. Une première depuis 1989. 
par François Bougon
Journal — Asie et Océanie
« C’est un défi direct à Xi Jinping »
Pour le sinologue Zhang Lun, professeur d’études chinoises à Cergy-Paris-Université, le mouvement de protestation en Chine est dû au sentiment de désespoir, en particulier chez les jeunes, provoqué par les mesures draconiennes de lutte contre la pandémie. Pour la première fois, les nombreuses critiques envers le numéro un Xi Jinping sont passées des réseaux sociaux à la rue.
par François Bougon
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Affaire Sofiane Bennacer : la présomption d’innocence n’est pas une assignation au silence
Après la médiatisation de l’affaire, l’acteur, mis en examen pour « viols », et la réalisatrice Valeria Bruni Tedeschi crient au non-respect de la présomption d’innocence. Ce principe judiciaire fondamental n’empêche pourtant ni la parole, ni la liberté d’informer, ni la mise en place de mesures conservatoires.
par Marine Turchi
Journal — Police
À Bure, les liens financiers entre gendarmes et nucléaire mélangent intérêts publics et privés
En vigueur depuis 2018, une convention entre la gendarmerie nationale et l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs permet la facturation de missions de service public. Mais alors, dans l’intérêt de qui la police agit-elle ? Mediapart publie le document obtenu grâce à une saisine de la Cada.  
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
À la ferme, tu t’emmerdes pas trop intellectuellement ?
Au cours d'un dîner, cette question lourde de sens et d'enjeux sociétaux m'a conduite à écrire cet article. Pourquoi je me suis éloignée de ma carrière d'ingénieure pour devenir paysanne ? Quelle vision de nombreux citadins ont encore de la paysannerie et de la ruralité ?
par Nina Malignier
Billet de blog
Bifurquons ensemble : un eBook gratuit
L’appel à déserter des étudiants d'AgroParisTech nous a beaucoup touchés, par sa puissance, son effronterie et l’espoir en de nouveaux possibles. C’est ainsi qu’au mois de mai, Le Club de Mediapart a lancé un appel à contribuer qui a reçu beaucoup de succès. Nous vous proposons maintenant ce livre numérique pour mettre en lumière la cohérence de toutes ces réflexions. Un eBook qui met des mots sur la révolte des jeunes qui aujourd’hui s’impatientent de l’inaction gouvernementale et qui ouvre des pistes pour affronter les désastres écologiques en cours.
par Sabrina Kassa
Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac