ugictcgt
CGT Ingés Cadres et Techs
Abonné·e de Mediapart

239 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 mai 2022

Changement de casting, mais on garde le scénario

Il faut bien reconnaître à Emmanuel Macron une certaine constance. Ainsi continue-t-il à nous faire du « en même temps » avec un gouvernement où voisineront Pap Ndiaye, l’historien de la « Condition noire » à la tête de l’Éducation nationale et Gérald Darmanin à l'Intérieur.

ugictcgt
CGT Ingés Cadres et Techs
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le premier qui évoquait il y a quelques mois la réalité des violences policières, va donc siéger au conseil des ministres avec le second qui les a toujours niées. Les commentaires n'ont pas fait dans la dentelle. Ainsi, la fille Le Pen y voit la « dernière pierre de la déconstruction de notre pays, de ses valeurs et se son avenir » tandis que son lieutenant, Jordan Bardella, qualifie le ministre de l'Éducation nationale de « militant racialiste et anti-flics ».

Reste que très vite le ministre de l'Éducation va se trouver confronté à un climat social très dégradé par les années Blanquer. « La multiplication des réformes imposées à marche forcée et le manque chronique de moyens ont dégradé les conditions de travail des personnels et des élèves », ont ainsi déclaré dans un courrier à la Première ministre, fraîchement nommée onze syndicats de l'Éducation, dont la CGT, ainsi que la FCPE pour les parents d'élèves. Ces organisations exigent notamment « un moratoire sur les suppressions de postes ». Et elles attendent « une revalorisation ambitieuse des salaires pour tous les personnels non seulement pour compenser la perte de pouvoir d’achat depuis plusieurs années, mais pour redonner de l’attractivité aux métiers des services publics d’Éducation, sans conditionnement à des tâches supplémentaires, dans le respect des statuts et du droit à un déroulement de carrière ».

Sur ces dossiers, il est clair que le nouveau ministre aura du mal à faire pire que Blanquer. Mais il n'est pas sûr que Bercy ait très envie de céder les moyens nécessaires à la satisfaction des revendications. Si l'arc syndical est très large dans l'éducation, il est aussi tout à fait considérable et solide dans le reste de la fonction publique. Ainsi, la nomination d'Élisabeth Borne a-t-elle été l'occasion pour huit fédérations syndicales de la fonction publique de rappeler dans un courrier commun que « la première des urgences est celle des salaires et du pouvoir d'achat ». Les syndicats ont ainsi voulu rappeler Emmanuel Macron et sa cheffe du gouvernement à la promesse d’une augmentation générale « avant l'été » faite par la ministre de la Fonction publique du gouvernement Castex, Amélie de Montchalin.

On pourrait commenter longtemps le casting, mais pour ce qui est de l’exemplarité, notamment en matière d’égalité femmes/hommes ou de lutte contre les violences faites aux femmes, il faudra repasser, car on trouve au gouvernement deux ministres mis en cause pour viol (Darmanin et Abbad), deux ministres faisant l’objet d’enquête pour corruption et prise illégale d’intérêt (Dupond Moretti et Dussopt).

On pourrait aussi décoder à l'envi le style ou la personnalité de la Première ministre, mais on va très vite voir ce gouvernement à l'œuvre sur des dossiers sociaux que la campagne présidentielle n'a pas pu éluder ou éclipser parce que la pression des mobilisations a été forte ces derniers mois.

Élisabeth Borne qui a toujours refusé de donner un coup de pouce au SMIC sera-t-elle la Première ministre des Revalorisations salariales ? C'est difficile à croire, car sa feuille de route comporte une liste impressionnante de rustines et de chèques qui permettent de dédouaner le patronat de ses responsabilités salariales. Sera-t-elle la Première ministre du Service public après avoir été la ministre des Transports de la réforme sur la SNCF qui a changé le statut des cheminots et ouvert à la concurrence le réseau SNCF. Élisabeth Borne moins dure désormais avec les chômeurs alors qu'elle a durci les règles de l'assurance chômage ? Évidemment pas. Son gouvernement s'inscrit dans une continuité, une poursuite annoncée. Mais justement parce que ses faits d'armes en tant que ministre sont déjà largement connus, les syndicats ne restent pas dans l'attentisme et l'ont déjà appelé dans une lettre ouverte à augmenter les salaires et à renoncer au recul de l'âge légal de départ à la retraite. Il faut donc s'attendre à de nouvelles mobilisations.

Par FD, journaliste engagé et militant Ugict-CGT

Ce billet est également disponible chaque semaine en podcast "Cadres Infos" sur https://ugictcgt.fr/documents/podcast/ et sur toutes les grandes plateformes de streaming.

Recommander (0)

Partager sur Facebook

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique du Nord
Dans le Wyoming, qui sauvera Liz Cheney, la républicaine anti-Trump ?
S’enfoncer dans les délires de Donald Trump ou reconduire son opposante numéro 1 au sein de son parti ? Une certaine idée de la démocratie américaine se joue mardi 16 août dans les primaires républicaines de l’« État des cow-boys ».
par Alexis Buisson
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal
Prostitution : le torchon brûle entre écologistes et associations
Depuis plusieurs jours, une querelle oppose des associations LGBTQI+ et Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV de Paris. Les premières reprochent vertement à la seconde ses positions sur le travail du sexe. L’écologiste dénonce un « harcèlement » injuste.
par James Gregoire
Journal — Écologie
Ne pas perdre une goutte d’eau, le combat de Lyon et de sa région
Dans le département du Rhône, parmi les plus touchés par les canicules, retenir et économiser l’eau devient urgent. La bataille se joue mètre cube après mètre cube, de la déconnexion des réseaux d’assainissement à la rénovation des trottoirs, de l’arrosage des jardins aux prélèvements par les gros industriels.
par Mathieu Périsse (We Report)

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Oscar Rosembly (4/9)
Depuis longtemps les « céliniens » cherchaient les documents et manuscrits laissés rue Girardon par Céline en juin 1944. Beaucoup croyaient avoir trouvé la bonne personne en un certain Oscar Rosembly. Un coupable idéal.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat