Le Macron Award pour le musulman non-sectaire

Cette compétition francophone a pour but d'identifier une trop rare créature, le musulman non-sectaire.

Comme on le sait, la France est sous le joug de la menace islamiste, bientôt toutes les françaises porteront le voile, tous les français arboreront une barbe longue comme ça et tous les petits français et les petites françaises diront 'Salam' à la place de 'bonjour', Un drame majeur, vous en conviendrez. L'heure donc est grave. L'heure est à l'action. D'où le Macron Award. Ce prix richement  doté, récompensera un musulman non-sectaire, qui sera l'icône du combat contre le sectarisme islamiste. Pour pouvoir participer à cette fabuleuse compétition vous devez répondre aux critères suivants.

(1) Vous devez détourner l'attention des vrais problèmes de société. Aux oubliettes les inégalités croissantes, le pouvoir de la bourgeoisie, la fracture sociale ou encore la pandémie du coronavirus, il n'y a qu'un seul et unique problème, le radicalisme islamique. Dans les grands medias ( qui vous accueilleront les bras ouverts ), vous brandirez l'épouvantail 'islamiste', vous ânonnerez sans cesse les mêmes mots, 'sectarisme', 'danger', 'terrorisme'. Il faut que le peuple ait peur, il faut qu'il crève littéralement de peur, il oubliera ainsi la raison d'être de son malheur et de sa souffrance.

(2) Votre identité musulmane est pour le moins 'soft'. Vous êtes musulman, il est vrai, mais vous n'en faites pas un plat. La nourriture halal, un truc pour les intégristes, boire de l'alcool, pourquoi pas, les femmes qui portent le voile, une tradition moyenâgeuse. Votre identité est exotique, fun et cool, elle ne menace personne, elle ne remet en question aucun dogme. Vous ne pouvez certes pas changer de nom ou de couleur de peau mais vous pouvez transformer votre psyché, en faire un objet de l'asservissement. Vous serez le parfait représentant de l'Islam dont on rêve, soumis, sans cœur, sans identité, assimilé jusqu'à la moelle des os.

(3) Reléguez au placard tout esprit critique. Ne parlez surtout pas de l'islamophobie, cette pathologie qui a fait du musulman l'ennemi public numéro un. N'évoquez pas l'histoire coloniale française, ce traumatisme dont la France n'a toujours vraisemblablement pas guéri. N'expliquez surtout pas que rien ne peut justifier la violence mais qu'on ne peut la dissocier d'un contexte, d'un système de subjugation. Ne relevez pas les contradictions d'une politique qui consiste à dénoncer à tout vent le radicalisme islamique et à soutenir en même temps, les dictateurs arabes qui financent ce même radicalisme. N'ajoutez pas que 'l'Islam est ( effectivement ) en crise', mais que l'Occident est mal placé pour faire la lecon à qui que ce soit car le monde subit, depuis des siècles, sa 'crise' par l'entremise de la colonisation, de l'esclavage, des guerres avec son cortège de millions de morts, une crise qui ne se terminera pas de sitôt.

(4) Soyez un joyeux bouffon, soyez un clown, exercez votre art avec dévouement, jouez à ce personnage grotesque et on saura vous récompenser. On vous propulsera sur la scène du monde. Un musulman comme on les aime. Vous servirez une bien noble cause, la nôtre, celle des puissants du monde.

Veuillez donc, si vous avez toutes les qualités, que nous venons d'énumérer, participer au Macron award. L'avenir de notre pays en dépend. On ne veut pas d'une France de voiles et de barbes ! Que le musulman non-sectaire, en l'occurrence vous, nous aide à cette tâche. Et bientôt, chez vous, dans votre pays, dans votre quartier et dans le monde entier d'autres Awards du même type. Cherchons le parfait bouc-émissaire pour que ceux que nous opprimons se mettent à nous aimer.

 

Umar Timol

 

 

 

--

https://www.instagram.com/umartimol_/

 

 

 

 

 

AIbEiAIAAABECN2FiKSZ3NKriAEiC3ZjYXJkX3Bob3RvKihhYWY5YzdjYTU4NDlhMWNkOGQ1ZWM3NTdlNjg5MThjZjZiNTJkZjQxMAHHEoQRYCBiuF-N6v9d4QOqGyQbkQ?sz=80

ReplyForward

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.