Umar Timol
Artiste mauricien.
Abonné·e de Mediapart

57 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 janv. 2022

La tragédie du corps contemporain

Ce corps est assoiffé, du désir de l’autre, corps réinventé, sculpté, offert à l'autre, tous les jours, à chaque instant, ses métamorphoses sont infinies, aime-moi, désire-moi, flatte ma vanité, célèbre ma beauté...

Umar Timol
Artiste mauricien.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

...procure-moi des extases, qu’importe qu’elles soient éphémères, elles me donnent envie de vivre, elles me rendent heureux mais la soif succède à la soif,

c’est une soif que rien ne parvient à tarir, on comble le vide avec du vide, à vrai dire cette soif devient plus ample au fil du temps et qu’est-ce cette lutte sinon une lutte contre le temps,

le temps qu’on veut vaincre en s'éternisant dans le désir de l’autre, ainsi lors de la fulgurance du désir on est mais on n'échappe pas au temps, il est maître de notre corps, il le dégrade, il le précarise, il le ramène à ce qu’il est, tout triomphe est de courte durée mais cela n'empêche pas le corps de le désirer, ainsi ce corps tend à ce qui ne peut être, il est en quête de l’inexistant mais il ne peut y échapper car les mécaniques de l'image l’y incitent,

on lui assène le corps glorifié, le corps est un dieu, le nouveau dieu, il faut le modeler non selon la logique de ce qu’il est mais selon la logique du corps fantasmé, lisse, épuré, presque transparent, corps qui fusionnent avec nos neurones, corps sur tous les écrans,

corps qui colonisent nos imaginaires, qui s’y enracinent, on ne peut s’en défaire qu’un prix d’un effort surhumain et plus on s’investit dans ce corps du désir qui cherche le désir de l’autre puis on s’en éloigne et moins il nous appartient, il devient une coque vide, le corps qui vit ainsi par et pour le désir est un corps aliéné,

il est un corps mensonger pas tant à l'égard des autres mais à l'égard de soi-même, le plus triste des mensonges, à l’image du corps mensonger du monde.

Umar Timol.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Des femmes et des enfants survivent dans la rue à Bagnolet
Une vingtaine de femmes exilées, et autant d’enfants, dont des nourrissons, occupent un coin de rue à Bagnolet depuis le 4 août pour revendiquer leur droit à un hébergement. Une pétition vient d’être lancée par différentes associations pour soutenir leur action et interpeller les autorités sur leur cas.
par Nejma Brahim
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — Histoire
Sous les tapis des tisseuses, l’écho de la domination coloniale
En 1964, une soixantaine de familles de harkis ont été parquées dans une cité à l’écart de Lodève pour faire tourner ce qui allait devenir l’annexe de la manufacture de la Savonnerie de Paris, et raviver la tradition textile locale. Mais côté coulisses, l’Algérie française y a joué quelques prolongations.
par Prisca Borrel
Journal — Europe
Royaume-Uni : un débat économique de faible niveau pour la direction du parti conservateur
Les deux candidats à la direction du parti n’ont guère d’idées face à la hausse des prix qui frappe pourtant de plein fouet l’économie britannique. Le débat économique se limite donc à un duel stratégique pour convaincre le cœur militant des Tories.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema
Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal
Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon
Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie