Grèce : Traduction des vidéos de Paul Mason. Lundi 29

Durant toute la semaine, le journaliste anglais Paul Mason publie quotidiennement une vidéo sur l'évolution de la situation de la Grèce où il se trouve. Il indique clairement que ces vidéos peuvent être reprises et retranscrites, c'est ce que vous allons faire en les traduisant.

Vidéo sous-titrée

Paul Mason - Que se passe-t-il à Athènes ? (sous titres FR) © Ohm TV

 

Traduction de la vidéo :

Je me trouve devant une borne de retrait grecque un Lundi après-midi, et tout est tranquille.
On va voir comment on en est arrivés là, et quelle va être la suite.

Donc les Grecs étaient en négociation avec leurs créanciers et l’échéance était fixée à demain,pour arriver à un accord s’ils ne voulaient pas faire défaut au FMI. Et Vendredi les Grecs en ont tout simplement eu assez. Les demandes que leur faisaient les créanciers ne les mèneraient nulle part, ils savaient que ce qu’on leur proposait ne serait jamais accepté par leur peuple, pas plus que par les députés de leur propre parti au parlement.

Alors ils ont quitté les négociations pour convoquer un référendum. Il se déroulera ce Dimanche et la question posée sera : « Acceptez-vous l’austérité promise par le FMI et la BCE ou la refusez-vous ? »

Maintenant, tout ceci peut être interprété de deux manières. Beaucoup de commentateurs disent : « OK, cela veut dire que la Grèce est irrémédiablement sur la route de la sortie de l’euro du défaut sur sa dette ». Il entendent par là un geste agressif, qui signifie « nous ne paierons plus rien »

Je pense que c’est faux. J’ai discuté avec plusieurs des leaders de SYRIZA, ce parti de gauche radicale qui gouverne la Grèce. Il est clair pour moi que leur intention est de renforcer leur position dans les négociations futures. L’exemple qu’ils utilisent est l’Irlande. L’Irlande avait rejeté le traité de Lisbonne au cours d’un référendum, du coup il avait été modifié et hop ! Il fut validé au second référendum. Ils pensent qu’il y a un précédent au fait de redemander son mandat au peuple avant de repartir dans des négociations.

Il me semble évident que ce qu’ils recherchent est un nouvel accord qui sera dur mais dont ils pensent qu’il sera plus juste et incluera une restructuration de la dette. Ils veulent échanger 27 Mds d’€ de bons avec la BCE pour que cela revienne moins cher pour eux de payer les intérêts de la dette.

Je pense que si la pression populaire pousse les créanciers et le gouvernement dans ce sens il reste une chance d’y avoir un accord avant le tenue du référendum. Cependant en choisissant la voie du référendum Syriza a accompli ce qu’on appelle en Grèce une rupture.
Ils ont rompu avec les créanciers, en pratique ils ont mis fin aux négociations. L’atmosphère ici est terrible, on les accuse de trahison etc etc.
Bien sûr l’opposition politique locale, les partis du centre et du centre droit mobilisent pour dire : « vous allez ruiner le pays », les milieux d’affaire aussi : « vous allez ruiner le pays ».  Alors que le pays a déjà été ruiné de 25% par l’austérité.

Tandis que beaucoup de journalistes récemment arrivés dans le pays sont sidérés par le fait que l’on ne puisse plus retirer que 60€ à l’une de ces bornes de retrait, si elle est approvisionnée, beaucoup de jeune Grecs survivent avec 400€/mois, alors en retirant 60€ par jour ils videraient leur compte en moins d’une semaine. C’est le problème quand on a imposé l’austérité sur le long terme comme dans ce cas : c’est le chaos économique, la dislocation de l’économie, c’est forcé.

Nous sommes le Lundi après-midi, ici les magasins ferment tôt quoiqu’il arrive. Que les banques soient fermées est une chose mais il reste tous les paiements électroniques la banque en ligne, paypal etc. Ce que je veux dire c’est que tout n’est pas paralysé pour le moment. Mais nous allons voir, parce qu’à Chypre lorsque les banques ont été fermées et que les gens ont perdu une partie de leurs dépôts il a fallu plus d’une semaine avant que les conséquences économiques de l’argent russe et de la fermeture des banques ne se fassent ressentir.

Je tiendrais ce videoblog quotidiennement tant que je serais ici à Athènes.

A demain.

Voir la vidéo du Mardi 30 juin

Retrouvez toutes les infos sur la Grèce sur le compte twitter https://twitter.com/OXI_nein_non_no

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.