France Médias Monde : une motion de confiance pour M. C. Saragosse

La P.D.G. de France Médias Monde, Marie-Christine Saragosse, débarquée sommairement il y a quelques jours pour un simple oubli administratif, est aujourd'hui l'objet d'une pétition sur change.org. Une motion de défiance ? Pas du tout. Il s'agit d' une "motion de confiance" initiée par son personnel, qui dénonce une situation "ubuesque et disproportionnée". Inédit.

 

Marie-Christine Saragosse, PDG de France Médias Monde. Son nouveau mandat a démarré le 5 octobre. Il s'est arrêté le 14 février suite à un "oubli administratif". © (DR) Marie-Christine Saragosse, PDG de France Médias Monde. Son nouveau mandat a démarré le 5 octobre. Il s'est arrêté le 14 février suite à un "oubli administratif". © (DR)
Action-réaction.

Mercredi 14 février, le personnel de France Médias Monde (France 24, RFI, Monte Carlo Doualiya) apprenait avec stupeur que le mandat de leur Présidente-directrice générale "était tombé", faute d'avoir transmis dans les délais ses déclarations de patrimoine et d'intérêts.

Stupéfaction générale parmi les presque 2000 employés du groupe. Ah tiens ! Marie-Christine Saragosse avait-elle donc des choses à cacher ? Pourquoi cette sanction brusque et sans appel ? Un peu sonnée, l’intéressée s'en expliqua aussitôt dans les colonnes du Monde : "je n’ai pas fait ma déclaration de patrimoine et d’intérêt dans les délais, auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique. Mais on ne me l’a pas demandée comme lors de mes mandats précédents. Les dispositions ont changé et je ne le savais pas… On ne m’a jamais contactée ".

Trop ubuesque pour être faux. Cette déclaration concernerait environ 15 000 personnes. La HATVP a-t-elle décidé d'alléger son budget-timbre ?

En 2013 et 2015, Marie-Christine Saragosse avait renvoyé les précieux documents, parce qu'ils lui étaient parvenus par la Poste. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique ne l'aura pas prévenue que désormais, il lui incombait de remplir le dossier administratif et qu'il était de son ressort d'aller le chercher, de le remplir et de le transmettre. Ni avertissement, ni explication, ni amende. Exit Marie-Christine Saragosse ! Allez hop ! Le "Conseil d’administration extraordinaire sera réuni dans les plus brefs délais pour mettre en place la gouvernance transitoire."

Du Courteline à la sauce féroce.

Et qui ne fait pas rire du tout les collaborateurs du groupe, plutôt consternés par la brutalité de la méthode. Sur la célèbre plate-forme Change.org, ils viennent donc de mettre en ligne ce vendredi une pétition de soutien à leur Présidente. 

Ils souhaitent que Marie-Christine Saragosse "poursuive sans délai sa mission de PDG au sein de France Médias Monde dans une période de transformation de l'audiovisuel public" et rappellent que "Le CSA l'a tout récemment reconduite en saluant unanimement la qualité de son action" .

Allusion à l'affaire Cahuzac ? Ils constatent que "Marie-Christine Saragosse ne fait l’objet d’aucune condamnation !"  et estiment  "que la perte du mandat de notre Présidente, bien qu’elle soit légale, est ubuesque et disproportionnée".

Une "motion de confiance" envers la Pédégère d'un groupe audiovisuel public, la chose est suffisamment rare pour être signalée. Elle pourrait même susciter quelque jalousie au sein du microcosme....

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.