La fenêtre autistique

Depuis presque une semaine, je ne parviens plus à sortir Théo de sa chambre et j'ai beaucoup de mal à le sortir du lit. Il mange à peine et retrouve les vieilles habitudes de repli.

92241333-2583719605243373-3484169820901998592-n
J'ai parlé à Théo de la proposition d'alléger les règles de sorties pour les autistes pour qui le confinement est particulièrement anxiogène. J'étais persuadée qu'il serait heureux d’apprendre qu’il allait à nouveau pouvoir faire du vélo et quelques balades avec son chien. Mais l'angoisse a prédominé et, comme souvent, il a déroulé une longue liste d'arguments négatifs :
- Du coup c'est nous qui allons tomber malade...
- Mais les autres vont être jaloux...
- Mais si j'attrape le virus dehors et que je l'amène à la maison ?
- Mais on sera tous seuls dehors alors, qui s'occupera de nous ?
- Il n'y aura rien à faire dehors puisque tout est arrêté...
etc...
Depuis presque une semaine, je ne parviens plus à sortir Théo de sa chambre et j'ai beaucoup de mal à le sortir du lit. Il mange à peine et retrouve les vieilles habitudes de repli.
Ce n'est pas qu'il va particulièrement mal ! Il sourit, et quand il est connecté avec ses amis sur Skype, je l'entends rire et parler avec eux. Donc pas d'angoisse lorsqu'il est dans sa chambre. Mais plus rien du rythme extérieur ne l'attire.
Je dois à nouveau être "son moteur social"...
Bref... j'ai hâte de lire ces nouvelles directives pour voir quelles seront mes latitudes pour l'accompagner, parce que si c'est de l'approximatif et du minimaliste, cette fenêtre à moitié ouverte sera pour Théo plus anxiogène encore.

Je précise que je parle juste du cas de Théo ! Pour beaucoup de personnes autistes (et autres troubles similaires) cette proposition d'alléger les restrictions du confinement est plutôt la bienvenue. J'espère juste qu'elle ne sera pas l'occasion de débordements et de tricheries ni de jalousies et de conflits, car au-delà de la difficulté de vivre le confinement, le risque vital est toujours présent !

Le mot de la fin à Théo :
"La terre se nettoie, il faut la laisser tranquille".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.