valérie gay-corajoud

auteure

Palavas les flots - France

Sa biographie
Musicienne de formation, obligée de me mettre en pause à la naissance de mon petit dernier, autiste asperger, je me suis reconvertie dans l'écriture, ainsi que l'intervention sur l'autisme lors de différents colloque à travers la France afin de nourrir ma passion des débats et des idées, . Je suis devenue formatrice pour les éducateurs, moniteurs et tous les professionnels amenés à travailler auprès des personnes autistes. Je viens d'éditer mon premier livre : "Autre-Chose dans la vie de Théo" et suis en quête d'un éditeur pour le deuxième : "nos mondes entremêlés" Un film témoignage a été réalisé par Solène Caron : Le monde de Théo.
Son blog
93 abonnés Des mots libres
Voir tous
  • La fenêtre autistique

    Par
    92241333-2583719605243373-3484169820901998592-n
    Depuis presque une semaine, je ne parviens plus à sortir Théo de sa chambre et j'ai beaucoup de mal à le sortir du lit. Il mange à peine et retrouve les vieilles habitudes de repli.
  • Pourtant, l'autisme n'est pas un virus

    Par
    voir-les-avions-et-liza
    Ça me ramène à mes souvenirs d’un temps de confinement avec mon fils autiste. 9 années d’une solitude totale, infinie. D’un temps où il n’y a eu nul sursaut de la part d’un gouvernement bien trop occupé à me juger pour proposer la moindre solution... D’un temps où mon isolement, mon confinement me protégeait d’eux…
  • Dernier rempart à l'inhumanité

    Par
    quelques jours avant le confinement quelques jours avant le confinement
    Huitième jour de confinement total avec mon fils Théo, 16 ans, autiste asperger. Les premiers jours se sont bien passés pourtant. Bien sûr, ses amis lui manquaient, ses tours à vélo, ses balades avec son chien, tout ça stoppé net d’un coup. Pourquoi ? Il fallait qu’il y ait un sens. Malgré tout, il était fier d’être acteur de la lutte contre le virus. - Je fais rempart, me disait-il.
  • Désentremêlés

    Par
    theo-1
    Qu’attendez-vous de moi aujourd’hui ? Comment faire pour que mes bras s’ouvrent sans qu’aucun cri ne sorte de mon ventre… comme le cri que la mère pousse à l’heure de l’enfantement ? Qu’attendez-vous de moi, emplie de toutes ces heures à ses côtés dont aucune ne m’a échappée. Comme une hyper-conscience qui a rempli ma vie doublement. Les yeux grands ouverts. En alerte.
  • Journal d'un enfant autiste: Je suis né à 5 ans

    Par
    - En fait, j’ai des souvenirs d’avant 5 ans, continue-t-il, mais je n’ai pas de mots à mettre dessus. Ce sont des souvenirs sans mots. Je lui demande s’il se souvient de ce qu’il faisait alors? S’ils se souvient de nous. - Je me souviens de sensations, me répond-il...