OCTOBRE ROSE

Un mois d'évènements au cœur de grands défis. Juste quelques mots pour le dire...

 

octobrerose

 

Presque rien, ou si peu,

Des pans entiers de ciel ordinaire

Loin de l’entrain de jours sans teint.

 

Saison de longue traîne,

Dissipée dans les brumes alanguies.

Et le temps qui file de travers

Dans l’ivresse des arbres déplumés.

 

Quelques amas de feuilles échouées

Parsèment par endroits les sols détrempés.

Pas le moment de s’éterniser

Sous les folles  rafales d’Automne.

 

Ainsi se faufilent les passantes,

Dans l’hostilité du temps maussade,

Lorsque la pluie battante s’ébat

Dans le fil d'atmosphères connues.

 

Sous la beauté de leurs imperméables,

Passagères fugitives balayées

Par le tourbillon des frimas.

Abritées sous leurs ombrelles de bruine,

Elles glissent, blotties dans le temps gris.

La terre dégage cette odeur si particulière.

 

Sous les cieux emmitouflés,

Parapluies qui pirouettent au vent

Dans la légèreté des airs,

Défiant tempêtes et tourments

Pour quelques envolées légères,

A puiser forces et certitudes.

 

Vivre des temps forts,

Faire bouger les lignes,

Hors saison,

Sous les tropiques du Crabe.

Octobre rose.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.