vent d'autan
Je ne suis qu'un rêveur...
Abonné·e de Mediapart

182 Billets

3 Éditions

Billet de blog 16 nov. 2018

Une année en "Macronie"

Une année en « Macronie » avec les caricatures d’Allan Barte

vent d'autan
Je ne suis qu'un rêveur...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le dessinateur Allan Barte, connus sur les réseaux sociaux pour ses caricatures et dessins d’actualité, publie un ouvrage dans lequel il saisit avec humour et justesse la première année d’Emmanuel Macron à l’Élysée. Nous l’avons rencontré afin qu’il nous explique sa démarche à travers ce projet très politisé mais croustillant.

Auteur de bandes-dessinées humoristiques et engagées depuis une quinzaine d’années, Allan Barte est un autodidacte comme on les aime. Il se tourne vers le dessin après des études en droit et en communication politique. Sa dernière bande-dessinée est intitulée non sans humour : Les survivants de la révolte finale de l’apocalypse : l’ultime prophétie de la sorbetière perdue.

Depuis quelques années, il publie surtout des dessins d’actualité qui mélangent politique et caricature, lui permettant ainsi d’allier ses différentes passions : l’art et la pensée politique. Ses travaux peuvent être consultés gratuitement chaque jour sur sa page Facebook. Ce sont ces dessins, que vous pouvez parfois retrouver sur Mr Mondialisation, qui font l’objet de son prochain livre, actuellement en pré-vente sur Ulule. À cette occasion, nous l’avons interrogé.

Mr Mondialisation : En tant que citoyen, qu’est ce que t’inspire Emmanuel Macron ?

Allan Barte : Beaucoup de choses ! Mais de l’atterrement avant tout, je suis partagé entre écœurement et résignation. Il arrive toujours à nous surprendre, à faire parler de lui, à l’image de la dernière polémique concernant Pétain. Est-ce de la provocation volontaire, de la manipulation médiatique ? Est-il dans une bulle ? Je ne sais pas. Je pense qu’il a envie de faire plaisir aux dessinateurs (rires).

Mr Mondialisation : On peut le dire, ce Président est une source d’inspiration inépuisable pour toi !

Allan Barte : Oui, en tant que dessinateur d’actualité, ce Président offre tous les jours une raison de prendre le crayon. Dessiner me permet de sortir de la consternation pour m’engager, me servir moi ainsi que ceux qui me suivent. Je ne cherche pas à être neutre : je tape volontiers sur tout le monde, même si je me concentre principalement sur le pouvoir en place. Et quand je caricature des partis de gauche, c’est encore sous l’angle de mon engagement, par exemple si je trouve qu’un parti n’est pas assez fort dans ses convictions.

Quand je dessine, c’est une façon de m’engager. Mais j’ai également l’envie d’informer. Bien évidemment, je rebondis sur les polémiques, mais je constate également que ceux qui me suivent sont avides d’informations plus discrètes, qui n’ont pas fait la une. J’essaye de faire rire avec mes dessins et que les lecteurs se sentent moins seuls dans leur indignation.

Mr Mondialisation : Peux-tu présenter à nos lecteurs l’ouvrage que tu publies, en prévente sur Ulule, Vivre en Macronie ?

Allan Barte : C’est le recueil des dessins que j’ai fait pendant la première année de Macron. Je le vois comme un pense-bête de son action pendant cette période. On y trouve également d’autres sujets, en lien avec la politique internationale et les questions environnementales, mais l’essentiel reste articulé autour d’Emmanuel Macron et de la vie politique française.

Mr Mondialisation : Qu’est-ce qui t’a particulièrement marqué pendant cette période ?

Allan Barte : Emmanuel Macron a réussi, en quelques mois, a casser tous les acquis sociaux construits pendant les années précédentes, notamment dans le domaine du travail. Ses « réformes » sont avant tout marquées par un véritable mépris des classes sociales moyennes et des plus pauvres. C’est à la fois triste et inquiétant et je ne pense pas que la situation va améliorer dans l’immédiat. Ce sont ces éléments que l’on retrouve dans mes dessins.

Propos recueillis par Mr Mondialisation / Nos travaux sont gratuits et indépendants grâce à vous.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal
Un policier pariait en ligne avec les cartes bleues de gardés à vue, le parquet veut un procès
L’enquête, ouverte après la plainte d’une jeune femme délestée de 500 euros, a permis d’identifier six victimes au sein du commissariat du Xe arrondissement de Paris. Un adjoint de sécurité, licencié depuis, a reconnu les faits. Le parquet requiert son renvoi devant le tribunal correctionnel pour « escroqueries ». 
par Cécile Hautefeuille et Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey
Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine