Vichy, hélas
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 oct. 2021

Vichy, hélas
Abonné·e de Mediapart

Pétition contre les atteintes au droit de manifester

Amnesty International a mis en ligne une pétition pour ré-affirmer le droit à manifester et contre les mesures disproportionnées à l'encontre de manifestants pacifiques. Elles sont illustrées, à Vichy, par le sort particulièrement affligeant réservé à trois manifestants pacifiques (lire plus haut).

Vichy, hélas
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Amnesty International a mis en ligne une pétition pour ré-affirmer le droit à manifester et contre les mesures disproportionnées à l'encontre de manifestants pacifiques. Elles sont illustrées, à Vichy, par le sort particulièrement affligeant réservé à trois manifestants pacifiques (lire plus haut, https://blogs.mediapart.fr/vichy-helas/blog/200921/punitions-hors-norme-pour-trois-manifestants-pacifiques).

Pour signer la pétition:

https://www.amnesty.fr/liberte-d-expression/petitions/manifestants-pas-criminels

Son texte: "Monsieur le Président,  

En avril 2017, en pleine campagne pour votre élection, vous vous êtes engagé auprès d’Amnesty International à protéger et garantir le droit de manifester pacifiquement.  

Malheureusement, 3 ans après, ce droit fondamental fait l’objet de menaces inédites dans l’histoire récente en France. L’Etat a certes la responsabilité d’assurer le maintien de l’ordre, mais il doit le faire en respectant les droits humains !   

Au-delà des très nombreux manifestants blessés résultant des stratégies de maintien de l’ordre employées, des milliers de personnes ont été arrêtées, poursuivies et condamnées alors qu’elles n’avaient pas commis la moindre violence. Ces personnes ont été privées de liberté alors qu’elles manifestaient pacifiquement : c’est inacceptable. 

En effet, les autorités françaises ont massivement recouru à des textes de loi contraires au droit international et/ou à des lois dont la formulation trop floue a autorisé de nombreuses arrestations, poursuites et condamnations arbitraires.  

Interdiction de se dissimuler le visage, outrage ou participation à une manifestation non-déclarée : le droit français criminalise des actions qui ne devraient pas l’être, restreignant de manière excessive une liberté fondamentale. En outre, des centaines de personnes ont été arrêtées ou poursuivies, simplement parce qu’elles possédaient des équipements de protection ou du matériel pour exprimer leurs revendications. 

Monsieur le Président, il est temps de mettre fin à cette situation, de revenir à votre engagement de campagne et à vos obligations au regard du droit international. La France ne doit pas devenir un pays où l’on risque d’être arrêté pour avoir manifesté pacifiquement.   

Nous vous demandons donc instamment de :  

Mettre fin à la criminalisation des manifestants qui n'ont commis aucun acte de violence ; 

Abroger toutes les lois qui violent le droit international et entravent le droit de manifester pacifiquement ; 

Amender les éléments trop flous de notre législation, pour s'assurer qu'elle n'est pas utilisée arbitrairement pour limiter le droit de chacun et chacune à manifester pacifiquement.  

Assurer que les mesures visant à protéger la santé publique ne génèrent pas des restrictions disproportionnées au droit de manifester pacifiquement "

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique(s)
En Centrafrique, le groupe Wagner étend son emprise sur le secteur du diamant
Des individus liés à la société militaire privée russe ont créé un bureau d’export de diamants en 2019. Officiellement, son volume d’activité est très modeste. Officieusement, plusieurs acteurs du secteur décrivent un système de prédation qui s’étend.
par Justine Brabant et European Investigative Collaborations (EIC)
Journal
Violences conjugales : l’Assemblée vote la création de juridictions spéciales
Les députés ont adopté une proposition de loi créant des pôles spécialisés au sein des tribunaux pour juger les violences intrafamiliales. Une proposition du groupe LR, soutenue par toutes les oppositions… et farouchement combattue par Éric Dupond-Moretti.
par Ilyes Ramdani
Journal
Le retour de Dominique Voynet fait débat chez les écologistes
L’ancienne ministre de l’environnement a été élue secrétaire régionale des Verts en Franche-Comté. Des militantes féministes la contestent à cause de son témoignage de soutien à Denis Baupin, lors du procès en diffamation qu’il avait intenté. Elle s’en dit aujourd’hui « désolée ».
par Mathieu Dejean
Journal
La campagne pour la présidence de LR achève la radicalisation de la droite
Les 90 000 adhérents revendiqués du parti Les Républicains (LR) doivent désigner, à partir du 3 décembre, leur nouveau président. Les semaines de campagne interne ont montré le rétrécissement idéologique d’un mouvement en lutte pour sa survie.
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
« Crise de l’École », crise climatique : et si on les mettait en parallèle ?
En scolarisant les enfants de tous les milieux sociaux, l’École s’est « démocratisée ». Mais elle n’a pas changé sa logique élitaire. Dans une large proportion, les enfants d’origine populaire y sont mis « en échec ». En imposant aux pays dominants un standard de vie prédateur et mortifère, le capitalisme a engendré la crise climatique. Quels parallèles entre ces deux crises de la domination ?
par Philippe Champy
Billet de blog
Expérimenter, oui mais pour quoi faire et pour qui ?
A partir d’un cadre national qui garantit l’unité du système éducatif, il est toujours utile de libérer et d’encourager les initiatives locales si cela favorise la réussite de tous les élèves.
par Delahaye JP
Billet d’édition
L’indice de position sociale, révélateur de la ségrégation scolaire
À la suite d'une décision de justice, le ministère de l’Éducation nationale a publié les indices de position sociale de chaque école et collège (public + privé sous contrat). Le Comité National d’Action Laïque analyse la situation dans une note en ligne.
par Charles Conte
Billet de blog
Le socle commun au collège... Où en est-on ?
A-t-on réussi à créer ce « commun » dans les collèges ? Comment ce socle pourrait-il évoluer ? Pourrait-il être étendu ?
par Guillaume Co