vieille dame
Abonné·e de Mediapart

579 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 nov. 2011

vieille dame
Abonné·e de Mediapart

l'économie française va mal ?

vieille dame
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C'est sur Mediapart là : http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-ries/091011/le-journalisme-et-son-avenir

j'ai tendance à le croire.

La France n'a pas une balance d'exportation positive, dit-il.

Donc, si on part du principe qu'une bonne économie est une économie qui exporte, et positivement, on est mal, non ? parce que, globalement, on a quand même des trucs qu'on est obligés d'aller acheter à l'extérieur. non ?

la question qui vient ensuite est : pourrions nous être auto-suffisants ? ça je me sens incapable de l'évaluer. Cela me paraitrait assez satisfaisant (cela n'empêchant pas les échanges avec les autres pays, mais ceux-ci devenant dès lors du luxe, du simple plaisir).

Nous sommes très mauvais en matières premières semblent-il, et les matières premières, ça coute cher.

Le pétrole, n'en parlons pas, y en aura bientôt plus, alors plus tôt ou plus tard, on pourrait peut-être s'organiser pour s'en passer ? mais le reste ? si le but de nos gentils ingénieurs ingénieux devenait de produire des trucs qui durent longtemps et faciles à réparer, je suppose qu'on pourrait faire de grosses économies.

des maisons à énergie positive ? mais il faudrait connaître leur cout énergétique d'investissement.

Enfin, je rêve ? si nous voulons garder nos bagnoles individuelles, nos chauffages déments, nos climatiseurs immondes (à la sortie c'est pas beau un climatiseur !), nos machines utiles et inutiles garanties cassées dans les 5 ans, nos chirurgies esthétiques, nos platrages de gueule (trad : maquillage), nos fringues renouvelées tous les ans... on va avoir du souci...

Mais si nous devenions plus modestes ? de modestes consommateurs de choses de très grande qualité ?

Exemple pris au hasard : une partition de Bach (grand luxe) : ça coute presque rien sur internet (l'encre de l'imprimante amortie depuis longtemps). Et si on avait des tablettes à encre coinçables sur le pupitre du piano, ça serait encore moins cher...

(Au passage, je n'arrive pas à comprendre pourquoi un livre (grand luxe aussi) téléchargé coute aussi cher qu'un livre papier. Quelqu'un peut m'expliquer ? ).

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte