Rosa Luxemburg et la Commune à la Dérive à Saint-Etienne

Saint-Etienne et la Dérive sont fidèles à Rosa Luxemburg. Partie prenante de la Quinzaine en 2014, de l'hommage en 2019, l'association a clôturé l'année par un échange-lecture "Rosa Luxemburg et de la Commune". L'occasion de réfléchir avec Rosa Luxemburg sur cette "république toujours plus sans républicains" où nous vivons.

Logo - La Dérive Logo - La Dérive
Cette rencontre a été à la fois la première après "déconfinement" et la clôture avant vacances, avec envie de se revoir à l'automne pour une initiative sur la Commune.

L'accueil y a été comme toujours attentif et amical.

L'intervention s'est centrée autour de trois points : La place de la Commune dans l'histoire d'un siècle de révolutions, jalon et pivot entre révolutions confisquées par la bourgeoisie et révolution prolétaire - La notion de république - Les semaines sanglantes.

Se sont intercalées les lectures de Sabrina Lorre faisant vivre les mots de Rosa Luxemburg dans leur diversité : humour, réflexion précise et étayée, volonté de transmettre aux prolétaires qui venaient l'écouter ...

Je remercie La Dérive de nous avoir ainsi donné la possibilité de réfléchir avec Rosa Luxemburg dans une période ou les menaces se font toujours plus aiguës dans cette "république toujours plus sans républicains" où nous "vivons".

Dominique Villaeys-Poirré le 5 juillet 2021

https://comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com/


LA DÉRIVE : 

Située 91 rue Antoine Durafour à Saint-Etienne, la Dérive est un collectif de collectifs. Actuellement, elle réunit :

  • La Barricade :

    groupe reprenant un répertoire de chants de luttes dans un but militant, la Barricade intervient dans les manifs et les piquets de grèves et dans des événements tels les forums sociaux… Elle répète un jeudi sur deux.

  • Le Cabas noir :

    coopérative qui a pour objet  de distribuer des produits de consommation agricole, du commerce solidaire et des productions respectueuses de l’environnement et des personnes. Par ses activités diverses, le Cabas noir invite à poursuivre une réflexion sur le but et la manière de produire et de consommer et sur les alternatives à la société marchande. Il organise entre autre des marchés paysans les 2ème et 4ème vendredis du mois à partir de 18 h 30.

La Dérive est un lieu ouvert qui propose sur les bases de l’autogestion :

- Une bibliothèque « évolutive » privilégiant les domaines militants, alternatifs zé décalés (un jeudi sur deux à partir de 18 h et lors des activités)

- Une cantine quinzomadaire les jeudis soirs : chacun peut se proposer pour faire un repas collectif à prix libre.

- Des soirées à thèmes (projections, spectacles, conférences, débats…)

La Dérive a participé à des événements locaux tels l’ouverture du festival d’Avataria et Quartiers libres. La Dérive est ouverte aux initiatives et propositions susceptibles de chatouiller ses sensibilités affinitaires. 

Contacts :

labarricade@laderive.info
labarricade@laderive.info
bibliotheque-derive@laderive.info

Bibliothèque :

Ouverte sur le quartier, cette bibliothèque autogérée et gratuite est constituée de livres prêtés, donnés ou achetés et d’une table de presse. Elle privilégie les domaines alternatifs et militants (luttes passées ou actuelles, agriculture, éducation, géopolitique d’ici et d’ailleurs…) tout en conservant un certain éclectisme. Elle est, avant tout, un espace d’échanges et d’informations et propose régulièrement des soirées à thèmes (projections, lectures, conférences, débats, concerts…)

Elle est ouverte :

Un jeudi sur deux à partir de 18 h et lors des activités de la Dérive.

Pour plus d’infos : bibliotheque-derive@laderive.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.