Clara Zetkin, Rosa Luxemburg, Louise Michel

Le premier texte de C. Zetkin publié par F. Hervé dit de Louise MIchel : "En la rencontrant en personne, ceux qui ne partagent pas les convictions de Louise Michel ou leur sont hostiles abandonneront toute indifférence ou partialité et admettront que cette "hyène révolutionnaire" fait partie des personnes les plus et généreuses et aimables qui soient ..."

 © Clara Zetkin - Florence Hervé © Clara Zetkin - Florence Hervé
Clara Zetkin, Rosa Luxemburg, c'est toute une vie politique révolutionnaire commune du tournant du siècle jusqu'à l'assassinat de Rosa Luxemburg. Dans le livre publié par Florence Hervé aux éditions entre-temps, il y a deux lettres de Clara Zetkin, à Rosa Luxemburg le 13 janvier 1919 et à Mathilde Jacob juste après l'assassinat (J'ai traduit cette lettre que vous trouverez sur le site Agone). Ce sont là deux lettres parmi des centaines, échanges personnels, échanges politiques étroitement mêlés, écrites au jour le jour. La lettre du 13 janvier écrite pendant la révolution est un témoignage unique.

L'ouvrage de Florence Hervé s'ouvre pour les textes de Clara Zetkin par un texte sur Louise Michel qui commence par ces termes : "En la rencontrant en personne, ceux qui ne partagent pas les convictions de Louise Michel ou leur sont hostiles abandonneront toute indifférence ou partialité et admettront que cette "hyène révolutionnaire" fait partie des personnes les plus et généreuses et aimables qui soient ..."

Gilbert Badia a publié un des rares ouvrages en français sur Clara Zetkin : Clara Zetkin, féministe sans frontière. Edition de l'Atelier en 1993 et auparavant un livre majeur Bataille de femmes en 1980

La lettre de Clara Zetkin sur Agone : https://agone.org/blog/zetkin

Les articles (nombreux) sur Clara Zetkin sur comprendre-avec-rosa-luxemburg : https://comprendre-avec-rosa-luxemburg.over-blog.com/search/zetkin/

 

 © Clara Zetkin - Florence Hervé © Clara Zetkin - Florence Hervé
Florence Hervé

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.