Vincent Anton
Auteur - Ingénieur
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 janv. 2019

L'heure d'un ministère de la démocratie

Le conservatisme d'une démocratie ancienne a fait oublier qu'il y a du progrès à faire dans le sens de l'écoute et de la lecture des citoyens. Là ou l'écologie, l'égalité entre les femmes et les hommes, les relations avec le parlement, et bien d'autres, ont des ressources nécessaires pour répondre à l'avancée de notre temps sur ces sujets là, il y a un oublié, toujours, le progrès démocratique.

Vincent Anton
Auteur - Ingénieur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le conservatisme d'une démocratie ancienne a fait oublier qu'il y a du progrès à faire, énormément, dans le sens de l'écoute et de la lecture des citoyens. Là ou l'écologie, l'égalité entre les femmes et les hommes, les relations avec le parlement, et bien d'autres, ont des ressources nécessaires pour répondre à l'avancée de notre temps sur ces sujets là, il y a un oublié, toujours, le progrès démocratique.

La démocratie, elle, semble trembler à chaque fois qu'on parle de changer sa mise en oeuvre, comme si c'était un verre en cristal à ne jamais manipuler. Ce verre, il reste dans une vitrine du bahut et prend la poussière. Il y a tant à faire, tant d'outils, tant de volonté pour faire en sorte que le peuple soit écouté, écoutable et inoubliable. Les luttes incessantes sur tous les sujets proviennent toujours de la même chose, comme un vieux couple : le manque de communication au sens premier. Et étrangement, nous vivons dans l'ère où la communication et les télécommunications sont aux centres de tout candidat, de toute entreprise, de toute association. Mais quelle communication ? La communication de l'état aujourd'hui c'est de l'information, des "mots d'ordres" comme le disait Deleuze, un système de contrôle et non d'écoute et d'échange.

Il est temps de voir la démocratie comme un vrai domaine de recherche et développement, comme un domaine dans lequel investir, un domaine qui doit s’asseoir autour de la table des tous les ministres pour être certain qu'ils travaillent ensemble. Un ministère de la démocratie est aujourd'hui nécessaire.

Des femmes et des hommes qui auront pour but, non pas d'écouter les sondages, mais d'écouter les citoyens. Une force pour mettre en oeuvre toutes les ressources humaines, technologiques, philosophiques, sociales et financières pour que l'on soit, d'une part, une démocratie moderne, d'autre part, des pionniers dans le monde à voir la richesse d'un tel domaine, et l'avenir radieux qu'il comporte. Car oui, il faut mettre une force derrière la démocratie, elle ne se brisera pas si on la contemple et qu'on la consolide. La peur de la perdre, encore elle, ne doit pas nous plonger dans l'inaction. Ceux qui l'ont perdue sont ceux qui n'ont pas su la sortir de sa vitrine brillante bien astiquée alors qu'elle, à l'intérieur, la coupe de la démocratie, se faisait ronger sournoisement par les mites. 

La richesse de l'écoute, du partage et de la lecture des idées et opinions des citoyens, voici la matière première d'une société qui évolue et perdure. Le progrès technologique est dépassé, aujourd'hui deux seuls sujets comptent, le progrès écologique et le progrès démocratique. Il est certain que ce dernier doit être mis en place de manière urgente pour répondre à toutes les autres urgences, sans quoi le temps passera trop vite, et nous n'aurons pas le temps de parler de tout ce dont on doit parler...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi
Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot