Vincent Anton
Auteur - Ingénieur
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 janv. 2019

L'Assemblée nationale en panne

L'image d'Emmanuel Macron au milieu de 600 maires, en train de discuter et de débattre, n'est-elle pas le genre d'image que l'on doit voir tous les jours à l'Assemblée nationale ? L'évidence est là, on doit l'accepter. L'existence même du grand débat national est une preuve irréfutable d'une Assemblée nationale devenue peu représentative. Une Assemblée nationale en panne.

Vincent Anton
Auteur - Ingénieur
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'image d'Emmanuel Macron au milieu de 600 maires, en train de discuter et de débattre, n'est-elle pas le genre d'image que l'on doit voir tous les jours à l'Assemblée nationale ? L'évidence est là, on doit l'accepter. L'existence même du grand débat national est une preuve irréfutable d'une Assemblée nationale devenue peu représentative. Une assemblée nationale en panne. 

La faute ne revient pas aux députés qui, pour nombre d'entre eux, se démènent pour faire entendre des voix. C'est un échec systémique, une mécanique rouillée qui demande de nouveaux rouages pour rouler à la vitesse d'aujourd'hui. Une voiture ancienne dont la pédale d'accélération ne répond plus ... La panne, l'ultime. Et ce n'est pas la faute du constructeur, ni du conducteur. C'est ainsi, et non une obsolescence programmée, car nous avons arpenté de belles routes pendant plus de 60 ans. Merci Simone pour l'aventure, il est temps de changer de monture. 

Les sièges chauffants de l'assemblée doivent servir aux femmes et aux hommes qui ont un bout de la carte pour trouver la destination. Nous sommes à l'époque du co-voiturage, où les passagers changent régulièrement comme force de paroles et d'idées, pour partager encore et encore, découvrir et redécouvrir. Les places doivent être proposées à différents citoyens, et que le jeu des chaises musicales soit enfin vu comme un jeu passionnant auquel tout le monde peut jouer. Tous ces sièges, bien trop souvent vides, ne demandent qu'à être rempli. Nous avons tous des vitesses à embrayer pour continuer la route. Et sur le bas côté, de nombreux passagers font du stop avec leurs gilets jaunes. Vous ne pouvez pas les rater. 

Et pourquoi pas changer la couleur des sièges, le décor rouge vif de l'hémicycle, en un gymnase verdâtre ou équivalent. Le décorum sert sans doutes à donner un sentiment de puissance aux cavaliers de la république. Apporter un peu d'humilité dans ce lieu permettrait de proposer une ouverture et un rapprochement avec la réalité. Le gymnase invitait à transpirer. L'assemblée nationale, elle, doit inviter à être écouté et non pas à se sentir au dessus de la "France d'en bas" qui maintenant fonce à l'horizon.  Elle doit ouvrir ses portes, rassembler et assembler toutes les coordonnées GPS dont dispose chaque citoyen pour tracer la route. 

Evidemment, des groupes de travail à long termes et autre cargaisons durables doivent perdurer. Certains sujets demandent de l'effort et de l'investissement, mais rien n'empêche de faire des escales pour apporter de nouveaux passagers dans les débats et les idées. Cela évite aux conducteurs de s'épuiser et de louper la sortie. 

Et là derrière l'épave de l'assemblée nationale, le vieil autobus du Sénat bloque lui aussi la route...

En attendant, ce bouchon m'emmerde, je vais être en retard pour le péage de l'écologie.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi
Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi