Tentative de plongée dans la pensée complexe de la Macronie.

Éléments de langage, contrevérités, fake news, communicants agissant en menteurs professionnels, il est aujourd’hui de plus en plus difficile de se faire une opinion éclairée sur les décisions que prennent une grande partie de notre classe politique. Ce billet humoristique se propose de vous donner les clés pour faire de vous le parfait petit militant macronien.

Éléments de langage, contrevérités, fake news, communicants agissant en menteurs professionnels, il est aujourd’hui de plus en plus difficile de se faire une opinion éclairée sur les décisions que prennent une grande partie de notre classe politique. Bien que n’ayant pas inventé ces procédés, la Macronie est passée maître dans l’art du mensonge et de la désinformation. Se pourrait-il que, comme le souligne Gilles Le Gendre, nous soyons tout simplement trop stupide pour saisir les bienfaits de l’action du président et de sa majorité? Ou ne serait-ce là qu’une simple tentative hautaine de camoufler l’incompétence, la mauvaise foi et la morgue de ceux qui nous dirigent et bradent l’intérêt général pour le bénéfice de leur amis?

A défaut de pouvoir lister l’intégralité des situations ubuesques s’enchainant depuis l’élection d’Emmanuel Macron en mai 2017,  ce billet humoristique se propose de vous donner les clés pour faire de vous le parfait petit militant macronien.

  1. La séparation des pouvoirs, c’est important, surtout quand le parlement s’intéresse à l'exécutif. Si c’est l'exécutif qui dit aux députés de la majorité que dire, que penser et que voter, la séparation n’a plus lieu d’être.
  2. La justice est indépendante, elle a le droit de choisir lequel des opposants politiques de Macron elle va poursuivre pour des broutilles. Vous ne saviez pas? Les comptes de campagne de Mélenchon sont invalides! Pour ceux de Macron, pas d’inquiétudes, c’est Benjamin Griveaux qui les a validé (comme pour le reste il n’a pas ouvert le document, il fait ça à l’instinct le monsieur).
  3. Le pouvoir d’achat augmente, veuillez le croire! Il recule pour mieux sauter, c’est tout. Vous allez voir ce que vous allez voir, mais demain, pas aujourd’hui.
  4. La pédagogie ça fonctionne du haut vers le bas: Le gouvernement explique au peuple pourquoi il ne comprend rien. En revanche, le peuple ne peut pas expliquer au gouvernement pourquoi c’est lui qui n’a décidément rien compris au pays qu'il gouverne.
  5. La consultation c’est important en démocratie, je parle, tu parles, je t’ignore, on garde le cap.
  6. L’essentiel dans la vie c’est de connaître la grammaire des affaires: comment plomber les comptes d’un aéroport, comme accepter un projet de centrale nucléaire qui poussera EDF à la faillite, comment planter 40 milliards d’euros d’un seul coup.
  7. Un rapport n’a de valeur que s’il va dans le sens des choix pré-établis du gouvernement. Le CICE est utile, le plan banlieue de Borloo est mesquin et Benalla est irréprochable, c’est la boule de cristal du patron qui l’a dit.
  8. Un bon compteur de manifestant est un compteur Daltonien: Si c’est un gilet jaune je ne le vois pas, si c’est un foulard rouge je retrouve la vue.
  9. La Macronie reste néanmoins humaine: elle fait parfois l’erreur de se montrer trop intelligente, trop subtile, trop parfaite pour le vulgum pecus.
  10. La confiance c’est le ciment de notre société. Plus vous avez de l’argent, plus on vous fait confiance. Moins vous en avez plus il faut vous surveiller, sale assisté va!
  11. La société risque de tomber dans la violence à tout moment: encore hier un policier en armure intégrale a raté l’oeil du manifestant qu’il visait parce qu’on l’a agressé à coup de sérum physiologique.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.