Vincent Glenn
œuvrier
Abonné·e de Mediapart

15 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 avr. 2022

Vincent Glenn
œuvrier
Abonné·e de Mediapart

Chers partisans d'une bifurcation écologique et sociale

Faire gagner un pôle écolo-social aux élections législatives commence à devenir une option plausible. Les forces militantes en présence réussiront-elles à faire en deux mois ce qu'elles n'ont pas fait ces 5 dernières années ? Le pari mérite d'être relevé.

Vincent Glenn
œuvrier
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Chers militants de l’Union populaire, d’Europe écologie les verts, du Parti communiste, du Parti socialiste, du NPA…

et plus largement chers partisans d’une bifurcation écologique,

A force d’avoir entendu pointer les erreurs et le caractère orienté des sondages, on en oublierait presque que le récit dominant depuis plus d’un an a fini par s’appliquer à la lettre.

Nous sommes pourtant face à une occasion plausible de changer la donne. Comment? En gagnant les législatives. Et les différents mouvements écolo-sociaux semblent s'accorder sur cette perspective. Comment? En mobilisant une diversité de forces militantes les 12 et 19 juin prochains. Comment? En montrant qu’il existe un nombre d’objectifs communs faisant déjà accord. Et que la plupart des grands sujets pourront être largement documentés et débattus par l’ensemble de la population dans la durée.

Depuis la réélection d'Emmanuel Macron, les médias offrent le spectacle de négociations qui vont bon train entre les différentes formations à propos de la répartition des circonscriptions. Montrer les cuisines de telles négociations risque de continuer à refroidir et éloigner des urnes, si cela n’est pas fortement agrémenté par un souffle qui tranche avec d’un côté « c’est nous les chefs » et de l’autre, « on veut des circo ». Une issue ?

Qu’un mouvement citoyen émerge et soit relayé par le monde politique et non l’inverse. 

Que les principes d’une coalition viennent de l’extérieur des partis et non suivant le « légitime leadership » de l’Union populaire ou le  « légitime droit d’exister » des autres formations politiques.

Les partisans d’une bifurcation écologiques ont moins besoin d'un Lider Maximo que d’une vision partagée et d’un mouvement citoyen puissant. Il existe des différends importants entre les courants. Rien qui ne puisse être débattu et arbitré dans un cadre démocratique, avec le recours à des conventions citoyennes, avec des débats nationaux étayés par des documentations approfondies sur chacun des sujets : revenu universel ou sortie progressive du nucléaire, rapports de force avec l'Europe ou transformation des piliers régaliens de l'Etat, c'est en créant une vaste délibération citoyenne que l'on a des chances de faire émerger des politiques publiques réellement démocratiques et consistantes.

Avec quelques camarades, nous militons pour l’émergence d'un minimum de vision commune au-delà des différents programmes. D’où l’appel que nous avons mis en ligne depuis hier et que vous trouverez au bout de ce lien : https://www.wesign.it/fr/politique/appel-pour-des-elections-legislatives-reconstituantes

Je vous invite à le signer et le faire circuler,  

Vincent Glenn 

PS : on ne me demandera pas mon avis, alors, je vais le donner quand même. Imaginons qu’une large coalition écolo-sociale émerge sur les décombres de la présidentielle. Ne serait-il pas plus adapté à la situation que Jean-Luc Mélenchon soit le futur Président de l’Assemblée nationale que Premier ministre? J'ai la conviction que nous avons moins besoin de chef que d'ensembliers. Moins besoin de gens aspirant au pouvoir que de serviteurs de l’Etat animés de missions précises.  Une Sixième république? Qui mieux que le leader de l’Union populaire pourrait en avoir l’énergie, la légitimité et la compétence? Ça relèverait peut-être d’une forme de révolution culturelle, mais, si l’option est de bifurquer pour de vrai, c’est bien de ça qu’il s’agit.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Cinéma
Les Français désertent le grand écran, le septième art broie du noir
Affecté par la baisse plus forte que prévu des fréquentations en salles et par l’arrivée des plateformes américaines, le cinéma français voit son modèle économique chamboulé.  
par Mathias Thépot
Journal
Le cinéma, emblème d’une politique culturelle fantoche
Alors que des professionnels lancent une journée d’appel à des états généraux du cinéma, jeudi 6 octobre, la politique culturelle sur le sujet demeure aussi introuvable que problématique.
par Joseph Confavreux
Journal
Un Nobel de la paix contre Poutine et Loukachenko et pour les droits humains
En pleine guerre en Europe, le prix Nobel de la paix a été décerné vendredi au défenseur des droits humains Ales Bialiatski, du Belarus, à l’organisation russe Memorial et à l’organisme ukrainien Center for Civil Liberties. Une façon de dénoncer les politiques dictatoriales de Vladimir Poutine et de son allié bélarusse Alexandre Loukachenko.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Europe
Lev Ponomarev : « La folie de Poutine progresse à mesure qu’il perd, puisqu’il ne sait pas perdre »
Lev Ponomarev, co-fondateur de Memorial, co-lauréat du prix Nobel de la paix 2022, opposant à Vladimir Poutine, est un défenseur des droits, en exil pour avoir protesté contre l’invasion de l’Ukraine. Il dresse le tableau d’une Russie aussi accablée qu’accablante. 
par Antoine Perraud

La sélection du Club

Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt