Vincent Truffy
Journaliste à Mediapart

194 Billets

10 Éditions

Billet de blog 2 mars 2011

Vincent Truffy
Journaliste à Mediapart

Contributeurs, souriez, vous êtes identifiés

Ce n'est pas la fin des pseudos sur le Net: il y aura encore des «jeaneudes59» et des «meufbonnestrasbourg» sur les forums. Mais depuis la parution, mardi 1er mars, du «décret relatif à la conservation et à la communication des données permettant d’identifier toute personne ayant contribué à la création d’un contenu mis en ligne», il n'y a plus de strict anonymat en ligne légal en France.

Vincent Truffy
Journaliste à Mediapart

Ce n'est pas la fin des pseudos sur le Net: il y aura encore des «jeaneudes59» et des «meufbonnestrasbourg» sur les forums. Mais depuis la parution, mardi 1er mars, du «décret relatif à la conservation et à la communication des données permettant d’identifier toute personne ayant contribué à la création d’un contenu mis en ligne», il n'y a plus de strict anonymat en ligne légal en France.

Les prestataires techniques, c'est-à-dire les fournisseurs d'accès (type Free, Orange, etc.), les responsables informatiques des entreprises (si la connexion se fait dans ce cadre) et bien sûr les éditeurs de service en ligne doivent désormais fournir à la justice ou à l'administration (l'AFP cite «la police, la gendarmerie, la répression des fraudes, la douane, le fisc ou encore l'Urssaf») les données personnelles et traces de leurs clients, employés, utilisateurs à partir du moment où ils publient ou modifient quoi que ce soit en ligne article ou commentaire, texte, image, son ou vidéo, qu'ils en soient ou non les auteurs. Dans tous les cas pour la justice,«lorsqu'il est porté atteinte ou qu'il existe un risque sérieux et grave d'atteinte au maintien de l'ordre et de la sécurité publics, à la protection des mineurs, à la protection de la santé publique, à la préservation des intérêts de la défense nationale ou à la protection des personnes physiques qui sont des consommateurs ou des investisseurs» pour l'administration.

Ils devront être capable de fournir l'adresse IP, l'identifiant du terminal (ordinateur, smartphone, etc.) utilisé, les dates et heure de début et de fin de la connexion, l'identifiant actuel et au moment de la création du compte, le mot de passe, les pseudonymes utilisés, les noms et prénoms, les adresses postale et électronique, les numéros de téléphone, les moyens de paiement, montants et moments des transactions.

Le tout devant être conservé pendant un an (vieille lune de ce gouvernement qui a déjà tenté de porter le délai prescription de la diffamation sur le Net de trois mois dans le monde réel à un an sur le Net, voir ci-dessus, l'éditorial de Mediapart en... novembre 2008).

Cette disposition était prévue par la loi sur la confiance dans l'économie numérique de 2004, comme contrepartie de l'irresponsabilité juridique des prestataires techniques tant qu'ils «n'avaient pas effectivement connaissance du caractère illicite [des contenus publiés] ou de faits et circonstances faisant apparaître ce caractère ou si, dès le moment où elles en ont eu cette connaissance, elles ont agi promptement pour retirer ces données ou en rendre l'accès impossible». Jusque-là, l'utilisateur seul est responsable de ce qu'il met en ligne, mais sans ce décrêt d'application l'anonymat de fait (c'est-à-dire l'identification réduite à une adresse électronique jetable) permettait une impunité raisonnable.

Il faut rappeler aussi, ce qui n'est pas neuf, que le fait d'alerter les prestataires techniques en présentant «un contenu ou une activité comme étant illicite dans le but d'en obtenir le retrait ou d'en faire cesser la diffusion, alors qu'elle sait cette information inexacte, est puni d'une peine d'un an d'emprisonnement et de 15.000 euros d'amende». Mieux vaut dès lors être sûr de son fait.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Derrière le triomphe annoncé de l’extrême droite, des élections aux multiples enjeux
Dimanche, les Italiens votent pour renouveler leur Parlement. Une élection décisive qui conclut une campagne morne mais pourrait porter l’extrême droite au pouvoir. Tour d’horizon des programmes et des enjeux. 
par Romaric Godin
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal — Moyen-Orient
L’Arabie saoudite soudoie des stars des réseaux sociaux pour attirer les touristes
Le royaume entend préparer l’après-pétrole grâce aux revenus du tourisme. Pour faire la promotion des trésors touristiques saoudiens, des influenceurs des quatre coins du monde affluent par avions entiers. Avec un objectif : montrer par leurs publications Instagram que le pays s’est ouvert. 
par Yunnes Abzouz
Journal — Écologie
Trois ans après Lubrizol, Rouen confie aux entreprises la prévention des risques industriels
Trois ans après l’accident de l’usine chimique, la métropole normande a mandaté une association d’industriels pour étudier les attentes de la population et former les élus. Une association de victimes dénonce un « McKinsey » de la pollution.
par Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi
Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez