Vincent Truffy
Journaliste à Mediapart

194 Billets

10 Éditions

Billet de blog 9 déc. 2010

Vincent Truffy
Journaliste à Mediapart

Dijonscope: la revue de Web n'est pas une contrefaçon, selon la justice

Mardi 7 décembre, le tribunal de grande instance de Nancy a débouté deux journaux du groupe Ebra (Crédit mutuel), Le Bien public et Le Journal de Saône-et-Loire, qui poursuivaient le site d'information Dijonscope pour «contrefaçon» et «concurrence déloyale».

Vincent Truffy
Journaliste à Mediapart

Mardi 7 décembre, le tribunal de grande instance de Nancy a débouté deux journaux du groupe Ebra (Crédit mutuel), Le Bien public et Le Journal de Saône-et-Loire, qui poursuivaient le site d'information Dijonscope pour «contrefaçon» et «concurrence déloyale».

Les deux quotidiens régionaux lui reprochaient de réaliser une revue de Web dans laquelle le «pure player» ne se contentait pas de recopier des passages de leurs articles comme dans une revue de presse traditionnelle, mais renvoyait directement sur l'article original publié par les sites des deux journaux.

Officiellement, les deux titres d'Ebra disaient défendre les droits de propriété intellectuelle de leurs journalistes. Officieusement, le rédacteur en chef adjoint du Bien public, Franck Mauerhran, expliquait au Monde ses raisons: «Ils nous piquent une part de nos revenus publicitaires.»

Sabine Torres, qui anime Dijonscope, s'en défend: «les clics sur la revue de Web ne sont pas comptabilisés dans notre trafic et nous ne mettons pas de publicité dans le bandeau qui surmonte les articles. Mieux: nous leur envoyons des lecteurs et nous améliorons leur référencement. Simplement, nous donnons aux lecteurs qui consultent les articles cités par notre revue de Web le moyen de revenir chez nous.»

Mais l'avocat des journaux, Me Jean-Michel Brocherieux, contestait aussi le caractère journalistique de la revue de Web qui aurait ouvert un «droit de citation» reconnu par le code de la propriété intellectuelle, soit pour les revues de presse, soit pour des analyses à visée «critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d'information»: «La revue de presse n'est pas un inventaire, mais une analyse critique comparative», avait-il avancé devant le tribunal.

Le TGI de Nancy a donc considéré que le dispositif (un titre, une courte présentation, un lien profond qui renvoie au site d'origine à l'intérieur d'un cadre Dijonscope) ne constitue pas formellement une revue de presse, mais que la contrefaçon n'est pas constituée car Dijonscope poursuit bien un objectif d'information du public. De même, le grief de concurrence déloyale n'est pas recevable, estime le tribunal, parce que le cadre de Dijonscope comporte des éléments excluant toute confusion dans l'esprit de l'internaute (notamment la mention «la page ci-dessous ne fait pas partie de Dijonscope. Adresse du lien externe...»).

Cette première décision de justice – à relativiser car elle est toujours susceptible d'appel – donne une existence juridique aux revues de Web que proposent désormais tous les sites d'information (la revue de Web sur Mediapart, la vigie de Rue89, Lu, vu & entendu sur Slate.fr, Vite dit d'Arrêt sur image, Big Browser sur LeMonde.fr, etc.). Surtout, pour Me Ivan Terel qui a plaidé la cause de Dijonscope, «le tribunal a dit que les droits qui protégent la presse traditionnelle sont préservés pour la presse en ligne. Ce n'est pas parce que l'on est sur Internet qu'une simple citation deviendrait soudain de la piraterie.»

Le jugement

A lire sur Mediapart

Boîte noire

Plein de «conflits d'intérêts» possibles dans cette histoire. Raison de plus pour vous en avertir:

  • D'abord Mediapart dispose de sa propre revue de Web
  • Ensuite Sabine Torres alimente l'édition Dijon/Bourgogne sur Mediapart.
  • Enfin, Dijonscope est membre du Spiil comme Mediapart
  • A ce titre, le site est défendu par les avocats du Spiil, Jean-Pierre Mignard et Ivan Terel (cabinet Lysias), comme Mediapart.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Éducation
Revalorisation salariale : les enseignants se méfient
Plusieurs enseignants, très circonspects sur la réalité de la revalorisation salariale promise par Emmanuel Macron, seront en grève le 29 septembre 2022, dans le cadre d’une journée interprofessionnelle à l’appel de diverses organisations syndicales. La concertation annoncée pour le mois d’octobre par le ministre Pap Ndiaye sur le sujet s’annonce elle aussi houleuse.
par Mathilde Goanec
Journal — Terrorisme
Soudain, en plein cœur d’un service de renseignement, un cri long et rauque
Il y a trois ans survenait la première attaque commise par un membre de la police contre des collègues. Le seul et unique attentat à avoir frappé un service de renseignement. Mediapart a reconstitué cette tuerie à partir des dépositions d’une cinquantaine d’agents.
par Matthieu Suc
Journal — Discriminations
Lycée fermé pour « séparatisme » : deux ans d’accusations kafkaïennes, un dossier toujours vide
Cet établissement parisien hors contrat présenté comme « coranique », « clandestin » et « séparatiste » a été fermé par les autorités en décembre 2020 et sa directrice était jugée en appel à Paris ce vendredi. Mais deux ans après, rien dans le dossier consulté par Mediapart ne vient étayer ces accusations.
par David Perrotin
Journal
En Russie, sœurs, mères, épouses protestent contre l’envoi des hommes au front
Dans les manifestations contre la mobilisation militaire décrétée par Vladimir Poutine, les femmes sont largement majoritaires. La contestation monte dans les régions peuplées de minorités ethniques.
par Estelle Levresse

La sélection du Club

Billet de blog
Italie : il était une fois l’antifascisme
On peut tergiverser sur le sens de la victoire des Fratelli d'Italia. Entre la revendication d'un héritage fasciste et les propos qui se veulent rassurants sur l'avenir de la démocratie, une page se tourne. La constitution italienne basée sur l'antifascisme est de fait remise en cause.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Interroger le résultat des législatives italiennes à travers le regard d'auteur·rices
À quelques jours du centenaire de l'arrivée au pouvoir de Mussolini, Giorgia Meloni arrive aux portes de la présidence du Conseil italien. Parfois l'Histoire à de drôles de manières de se rappeler à nous... Nous vous proposons une plongée dans la société italienne et son rapport conflictuel au fascisme en trois films, dont Grano Amaro, un film soutenu par Tënk et Médiapart.
par Tënk
Billet de blog
Giorgia Meloni et ses post-fascistes Italiens au pouvoir !
À l’opposé de ce qui est arrivé aux autres « messies » (Salvini, Grillo…), Giorgia Meloni et ses Fratelli d’Italia semblent - malheureusement - bien armés pour durer. La situation est donc grave et la menace terrible.
par yorgos mitralias
Billet de blog
Italie, les résultats des élections : triomphe de la droite néofasciste
Une élection marquée par une forte abstention : Le néofasciste FDI-Meloni rafle le gros de l’électorat de Salvini et de Berlusconi pour une large majorité parlementaire des droites. Il est Probable que les droites auront du mal à gouverner, nous pourrions alors avoir une coalition droites et ex-gauche. Analyse des résultats.
par salvatore palidda