«Le Journal du dimanche» (bientôt plus le samedi)

Denis Olivennes, directeur opérationnel du pôle information de Lagardère (Europe 1, JDD) devrait annoncer mardi matin l'arrêt de l'édition du samedi du Journal du dimanche ainsi qu'une nouvelle formule pour le 6 mars, annonce L'Express. Lancée le 7 mars 2009, la «première édition» de l'hebdomadaire n'était plus distribuée qu'en région parisienne alors qu'elle était distribuée, au départ, également à Lille, Lyon, Marseille, Rouen, Caen, Rennes, Deauville, Nice, Bordeaux, Tours et Toulouse.

Denis Olivennes, directeur opérationnel du pôle information de Lagardère (Europe 1, JDD) devrait annoncer mardi matin l'arrêt de l'édition du samedi du Journal du dimanche ainsi qu'une nouvelle formule pour le 6 mars, annonce L'Express.

Lancée le 7 mars 2009, la «première édition» de l'hebdomadaire n'était plus distribuée qu'en région parisienne alors qu'elle était distribuée, au départ, également à Lille, Lyon, Marseille, Rouen, Caen, Rennes, Deauville, Nice, Bordeaux, Tours et Toulouse. Présentée par le directeur de la rédaction, Christian de Villeneuve, comme un projet rédactionnel visant à séduire «de nouveaux acheteurs qui n'ont pas les mêmes habitudes de consommation» («le JDD fait l'essentiel de ses ventes pendant quatre heures le dimanche et sur un réseau de vente atrophié de 40 à 60%»), elle avait surtout séduit les annonceurs, ravis d'être exposés deux jours au lieu d'un seul.

Elle avait aussi permis de maintenir une diffusion France payée (globale puisque l'édition du samedi et celle du dimanche sont deux version d'un même numéro) autour de 260.000 exemplaires (dont 80.000 en vente par tiers), mais Presse News précise que «selon plusieurs sources internes, les chiffres de diffusion du Journal du dimanche première édition ne seraient pas satisfaisants.» ElectronLibre avance le chiffre de 5.000 à 10.000 exemplaires vendus le samedi, qui, en outre, cannibaliseraient l'édition du dimanche.

La nouvelle formule du Journal du dimanche sera au format tabloïd (plus petit) et comportera de nouvelles rubriques en fin de journal (loisirs et culture).

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.