Le piège du court terme

Puisque nous sommes entrés dans l'époque des turbulences politiques, il ne me semble pas inopportun de prendre le temps de la réflexion et de mettre un bâton de longueur lorsqu'on examine les situations...

...c'est ce que je m'étais efforcé de faire en consacrant deux billets au "Robespierre" de Marcel Gauchet mais ma démarche n'a pas été comprise si l'on en juge par la rareté des réactions.

Il y a pourtant aujourd'hui où règnent la confusion, l'enfumage et la répression dans cette démocrature macronienne, la nécessité absolue d'être vigilants, sceptiques et prêts à la riposte...

Se sentant remises en question voire menacées par l'émergence du mouvement "gilets jaunes" de la "France périphérique", les classes dominantes n'hésitent pas à bonimenter à tout va, c'est à dire à tromper et à mentir ; elles vont probablement aussi retourner les desiderata des opposants pour mieux les leurrer, en utilisant par exemple l'arme du RIC (référendum d'initiative citoyenne) pour en faire un plébiscite en faveur du pouvoir bourgeois et technocratique.

Le suffrage universel, conquis dans le sang par les insurgés de 1848, est l'une des armes de la vie démocratique. Encore faut-il le mettre en pratique pour qu'il exprime le mieux possible la volonté populaire !

Or la Constitution de la Ve République a réduit la consultation électorale à un entonnoir majoritaire qui permet à une minorité d'exercer le pouvoir contre une opposition divisée, dans un pays où plus de 50% des citoyennes et des citoyens s'abstiennent car ils sont écoeurés par la déliquescence politicienne de la cohorte dirigeante.

L'immédiateté qui est devenue le maître-mot de la société est un piège permanent car la "France d'en haut" peut ainsi entretenir l'illusion du "vite fait bien fait" assortie d'un vent de paroles et de promesses "qui n'engagent que ceux qui y croient" !

L'histoire et la culture mémorielle (même sommaire) sont le contre-poison de ce fléau et contre l'infamie de l'exploitation de l'homme par l'homme.

Ce n'est pas pour rien que les Communeux avaient réussi à créer une contre-société.

Une classe de la conscience humaine.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.