Cécile Rol-Tanguy

Je l'avais rencontrée en 1984 à l'occasion du tournage de mon film «Paris, j'écris ton nom liberté» et j'avais été impressionné par la grande et simple dignité du personnage...

...elle avait de qui tenir puisqu'elle était la fille de François Le Bihan, l'un des fondateurs du Parti Communiste Français, lors du mémorable Congrès de Tours à Noël 1920.

Née en 1919 à Royan, elle avait appris la sténo et la dactylo et travailla pour la CGT (branche métallurgie) où elle rencontra celui avec qui elle allait partager sa vie et aura cinq enfants : le breton Henri Tanguy. Elle adhère à l'Union des jeunes filles de France, puis elle entre au PCF qu'elle ne quittera jamais.

Cécile sera une militante passionnée qui participe aux comités d'aide à l'Espagne républicaine et aux Brigades internationales, puis elle entrera dans la clandestinité après Juillet 1940 ; elle sera d'abord un lien pour les permanents de l'organisation occulte du PCF puis "un agent de liaison" pour les FTP avec des surnoms divers.

On la voit sur les images d'archives tournées au mois d'août 1944, qui ont immortalisé le PC du Colonel Rol*-Tanguy, place Denfert-Rochereau dans le sous-sol donnant accès aux Catacombes. C'est elle qui a dirigé le secrétariat et la coordination de l'insurrection parisienne, et qui a rédigé notamment les tracts appelant les femmes à ériger des barricades afin d'immobiliser l'ennemi occupant.

Après guerre, elle sera l'un des pivots de l'UFF** et n'aura de cesse de transmettre autour d'elle, le généreux message humaniste et social de la Résistance.

Avec cette centenaire disparaît une grande figure symbolique de notre histoire récente, dont Lucie Aubrac disait qu'elle lui faisait penser à la communeuse Nathalie Le Mel.

Le courage et le civisme sont bien des vertus paritaires.

* Rol, son nom de Résistant en souvenir de l'un de ses anciens camarades des Brigades internationales, tué au combat.

* Union des Femmes Française (organisation communiste)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.