Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

2396 Billets

2 Éditions

Billet de blog 13 sept. 2022

Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

Godard cinéaste libertaire ?

Henri Guillemin, qui vécut longuement en Suisse, m'avait dit en souriant à propos de Jean-Luc Godard : « c'est un enfant de la haute bourgeoisie genevoise ; il a donc toutes les qualités pour faire un excellent gauchiste ! »

Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

... je l'avais rencontré au début des années cinquante lorsque la guerre des ciné-clubs du quartier latin faisait rage* et je m'étais étonné de l' acharnement de la petite bande dont il faisait partie, qui proclamait que "la plus mauvaise scène de n'importe quel film américain était bien meilleure que la meilleure séquence d'un film français !"...

Puis je l'ai revu en 1966 lorsqu'il accepta de participer à un volet de ma série documentaire prospective, intitulée "La France dans vingt ans"**, pour l'émission consacrée à l'esthétique. Il y développa une théorie (qui me paru un tantinet fumeuse) sur la sémantique cinématographique et l'irréversible mutation du langage...

J'ai vu la plupart de ses films dont j'apprécie l'anticonformisme, et dont j'aime l'insolence.

Et je considère que son parcours cinématographique est beaucoup plus intéressant voire bien plus jubilatoire que celui de François Truffaut qui s'est peu à peu englué dans l'académisme, mais si son activisme de la  recherche d'une expression audiovisuelle totale et dénuée de poncifs est tout à fait louable et génératrice d'originalité, il n'en reste pas moins que la confusion mentale où il se complaisait a obéré un certain nombre de ses fictions en les rendant non lisibles ou peu signifiantes.

"Le cinéma, c'est vingt-quatre fois la vérité par seconde", disait Jean-Luc Godard. C'est pourquoi je lui ai dédié mon émission sur le cinéma diffusée par France Inter en janvier 1969, qui était intitulée "24 images/seconde".

Il aurait pu être le héraut d'un cinéma de rébellion : dommage qu'il n'ait pas utilisé sa caméra pour subvertir la société du spectacle.

Et pour contribuer à l'émancipation sociale !

* le CCQL (ciné-club du quartier latin) de Frédéric Froeschel, plus ou moins piloté à droite par la Fac de Droit

   le CCU (ciné-club universitaire) animé par les étudiants de l'IDHEC, classé à gauche

** une collection produite par Jean-Michel Royer et moi-même

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Des médecins accompagnant des patients en cancérologie confient leurs doutes
La convention citoyenne sur la fin vie qui s’ouvre aujourd’hui doit se prononcer sur une légalisation de l’aide active à mourir. Deux médecins de l’Institut de lutte contre le cancer Gustave-Roussy, qui sont auprès des malades en fin de vie, partagent leur vécu et leurs interrogations.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Énergies
EDF face aux coupures d’électricité : la débâcle énergétique
Jamais EDF ne s’était trouvée en situation de ne pas pouvoir fournir de l’électricité sur le territoire. Les « éventuels délestages » confirmés par le gouvernement attestent la casse de ce service public essentiel. Pour répondre à l’urgence, le pouvoir choisit la même méthode qu’au moment du Covid : verticale, autoritaire et bureaucratique.
par Martine Orange
Journal — Médias
Faux scoop du « Point » sur Garrido-Corbière : un « accident industriel » écrit d’avance
Alors que l’hebdo avait promis de faire son autocritique en publiant une enquête pour revenir sur ses fausses accusations visant le couple LFI, la direction l’a finalement enterrée. Sur la base de documents internes, Mediapart retrace les coulisses de ce fiasco, prédit deux mois avant par des salariés.
par David Perrotin et Antton Rouget
Journal
Lutte contre l’antisémitisme : angle mort de la gauche ?
Les militants de la gauche antiraciste ont-ils oublié l’antisémitisme ? Un essai questionne le rôle des gauches dans la lutte contre l’antisémitisme et plaide pour la convergence des combats. Débat dans « À l’air libre » entre son autrice, Illana Weizman, un militant antiraciste, Jonas Pardo, et le député insoumis Alexis Corbière.
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Fin de vie, vite
Le Comité Consultatif National d’Éthique considère « qu’il existe une voie pour une application éthique d’une aide active à mourir, à certaines conditions strictes, avec lesquelles il apparait inacceptable de transiger ». Transigeons un peu quand même ! Question d’éthique.
par Thierry Nutchey
Billet de blog
Fin de vie : faites vivre le débat sur Mediapart
En septembre dernier, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu un avis qui rebat les cartes en France sur l'aide active à mourir, en ouvrant la voie à une évolution législative. Conscient que le débat autour de la fin de vie divise la société, le président de la République lance un débat national. Nous vous proposons de le faire vivre ici.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Appel de Militants mutualistes, responsables ou anciens responsables de mutuelles
Dans un article particulièrement agressif, la Croix (08/09/2022) publie un texte de Tugdual Derville, intitulé « Euthanasie, de quoi se mêlent les mutuelles ? »
par Libre Pensee
Billet de blog
Mourir en démocratie — La fin de vie, une nouvelle loi ? (le texte)
Les soins palliatifs, et donc la sédation, ont désormais des alliés ne jurant que par eux pour justifier l’inutilité d’une nouvelle loi. Mais les soins palliatifs, nécessaires, ne sont pas une réponse à tous les problèmes. Si c'est l'humanité que l'on a pour principe, alors l'interdit actuel le contredit en s'interdisant de juger relativement à des situations qui sont particulières.
par Simon Perrier