LE PETIT JOURNAL DE CANAL+ : MIROIR (DEFORMANT ?) DU SARKOZYSME.

On a souvent dit que "les guignols de l'info" avaient contribué à l'élection de Jacques Chirac car sa marionnette accréditait l'idée d'un personnage quotidien et sympathique. Aujourd'hui "Le petit journal" de Canal + a pris l'avantage sur les "guignols" (atteints par la limite d'âge) dans la mesure où il est devenu un miroir à peine déformant de la réalité politique et où il constitue une satire parfois cinglante du sarkozysme. En particulier,les séquences de Yann Barthes qui sous prétexte de viser le people,atteignent parfois de plein fouet et cruellement le ridicule et le dérisoire de la vie politique. Cette circumnavigation à la manière des "Lettres persanes" agit comme un révélateur de l'infamie du sarkozysme et de l'atonie de l'opposition au prince. Elle est tolérée car elle se présente comme une caricature et ne bénéficie pas d'une trés grande diffusion. Mais dans quelques années,les historiens pourront y puiser des éléments d'information essentiels sur la véritable nature du sarkozysme et sur l'anesthésie du peuple français gavé d' information manipulée.

Comment peut-on écrire un livre sur la langue de bois et la pratiquer assidûment ?

Comment peut-on être de bonne foi en disant et répétant une chose et son contraire ?

Comment peut-on être un traître et un héros ?

Comment peut-on confondre les auvergnats avec les beurs ?

Comment peut-on être un ex touriste sexuel et un ministre ?

Comment peut-on être à 23 ans le Président du plus grand centre d'affaires français ?

Une dernière question concernant Carla Bruni-Sarkozy ? ..."Elle est trés distinguée".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.