Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

2337 Billets

2 Éditions

Billet de blog 14 févr. 2019

"L'Europe fantôme" pointée par Régis Debray

Dans le sillage de la revue "Medium", le philosophe dresse le constat sans appel d'une Union européenne à l'agonie et dramatiquement coupée des peuples. Ce délitement politique et sa débandade intellectuelle pourraient être résumées par cette formule : "on attendait Erasme, on eût Moscovici" !

Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voici quelques lignes extraites du nouvel essai publié par Régis Debray chez Gallimard pour la collection "Tracts" :

"Sans doute l'européisme fait-il un culte civique faible, et de plus en plus, mais il y a des pensées faibles qui ne sont pas sans mérite. On peut voir en lui, et dauber à l'envi, le coeur d'une société sans coeur, l'esprit d'une époque sans esprit, le point d'honneur d'élites sociales sans honneur, mais ce mythe galvanisant, cet ersatz de messianisme auquel peuvent se rallier maints orphelins d'attentes déçues (anciens maoïstes, communistes ou trotskistes), prend place à sa façon, à son niveau, parmi les mesures de légitime défense que nous adoptons, sous le nom d'idéologie ou de religion contre une réalité présente désespérément désobligeante, contrariante et même indéfendable...

Délestée de son aura, celle des fins dernières, l'Europe réduite à ses astreintes budgétaires ne fait plus soupirer mais grincer. Les chiffres ont pris les commandes, le livre des comptes devient le Livre Saint, et l'expert-comptable, un haut dignitaire. Problème. Ce qui était au départ une naïveté d'économiste accréditée et renflouée par un reste de foi traditionnelle et populaire tourne au hobby des professionnels de la profession, économistes et juristes. Les mobinautes multipasseports des centres-villes qui mangent bio et prennent l'avion carbonifère continuent d'adhérer, c'est le sort des éponges, mais les gens qui fument des clopes et roulent au diesel  (selon les termes d'un ministre trés "européen") désertent les lieux de culte et de vote. Les nantis aussi ont droit à un coin de ciel bleu mais Tartempion, lui, décroche..."

La pertinence désabusée de ce point de vue me rappelle évidemment l'admirable texte de l'icône communeuse Gustave Flourens, dans une brochure intitulée "Paris livré" qui fut publiée un 14 février 1871.

148 ans après, que reste-il de l'illumination républicaine française ?

Et de son rêve d'une grande fraternité universelle ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Élisabeth Borne à Matignon : Macron choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal
Libertés fondamentales : Gérald Darmanin désavoué par le Conseil d’État
La dissolution du Groupe antifasciste Lyon et environs (Gale), prononcée par le gouvernement à l’initiative du ministre de l’intérieur, est suspendue. Les trois dernières dissolutions du quinquennat se sont soldées par des revers devant la justice. 
par Camille Polloni
Journal — Diplomatie
Macron passe la diplomatie française à la sauce « libérale »
Sous prétexte d’accroître la « mobilité interne » au ministère des affaires étrangères, la réforme prévue par Emmanuel Macron permettra d’offrir des postes d’ambassadeur à des amis politiques ou des cadres du monde des affaires qui ont rendu des services. Tout en réglant son compte à un corps diplomatique que l’Élysée déteste.
par René Backmann
Journal
À Bobigny, les manœuvres de l’académie pour priver les enseignants d’un stage antiraciste
La direction académique de Seine-Saint-Denis a été condamnée en 2020 pour avoir refusé des congés formations à des professeurs, au prétexte de « désaccords idéologiques » avec Sud éducation. D’après nos informations, elle a retoqué de nouvelles demandes en tentant de dissimuler, cette fois, ses motivations politiques. Raté.
par Sarah Benichou

La sélection du Club

Billet de blog
Picasso et la sorcière
[Rediffusion] Picasso, Dora Maar et la culture du viol
par Nina Innana
Billet de blog
La condescendance
Je vais vous parler de la condescendance. De celle qui vous fait penser que vous ne savez pas ce que vous voulez. De celle qui vous fait penser que vous savez moins que les autres ce que vous ressentez. De celle qui veut nier votre volonté et qui vous dit de vous calmer et que « ça va bien s'passer » (comme le disait M. Darmanin à la journaliste Apolline de Malherbe le 8 février 2022).
par La Plume de Simone
Billet de blog
Procès Amber Heard - Johnny Depp : l'empire des hommes contre-attaque
Cette affaire délaissée par les médias généralistes en dit pourtant beaucoup sur la bataille culturelle qui se joue autour de #metoo.
par Préparez-vous pour la bagarre
Billet de blog
Présenter le monde tel qu'il devrait être : contre la culture du viol
[Rediffusion] Dans les médias, au cinéma, sur les réseaux sociaux, dans les séries, de trop nombreuses voix continuent de romantiser et d'idéaliser les violences sexuelles. L'influence de ces contenus auprès des jeunes générations inquiète sur la meilleure
par daphne_rfd