Le casse du XXIe siècle

500 milliards € ! C'est la modique somme, évaluée par deux journalistes sérieux (Mélanie Delattre et Emmanuel Lévy)*, que Nicolas Sarkozy aurait fait dépenser à la France depuis 2007. Ce hold-up légal, généré par le vote de 53% des Français, devrait, s'il est avéré (et il n'y a aucune raison de douter du bien-fondé de cette enquête), dessiller les yeux de toutes celles et de tous ceux qui ont encore confiance en leur Président et qui s'apprêtent à le réélire.

L'hebdo "Marianne" en fait sa couverture ("L'homme qui a coûté 500 milliards à la France") et toutes les revues de presse qui sont pourtant obnubilées par la perte du triple A, font écho à ce triste bilan qui est probablement le casse du siècle.

Anne Rosencher qui présente ce dossier dans "Marianne" écrit ceci : " Un président clientéliste, souvent incohérent, au bilan fiscal dispendieux et injuste. Un président qui prône la règle d'or et plombe les finances publiques. Un président qui ne peut pas s'abriter derrière la crise pour justifier l'état calamiteux de notre pays : sa politique, à elle seule, a coûté 500 milliards d'euros à la France, ont-ils calculé...". On ne peut mieux dire.

Cette ardoise devrait non seulement être sanctionnée par une non qualification pour le deuxième tour, mais aussi par une traduction devant la haute Cour de Justice.**

 

* "Un quinquennat à 500 milliards €" le vrai bilan de Sarkozy (Mille et une nuits)

** le crime pour "trahison économique et financière" devrait être instauré à ce propos (cf la citation de Rebatet au début de mon dernier billet intitulé :"Les décombres")

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.