Indécrottable !

« Circulez ! Il n'y a rien à voir !... » Les vingt minutes d'auto-satisfaction du muscadin de l'Elysée ont ainsi balayé toutes les spéculations et toutes les hypothèses concernant l'après Covid-19 ; j'avoue avoir fait preuve d'une belle naïveté en évoquant la parabole Cincinnatus dans mon précédent billet...

... car le pouvoir bourgeois n'a pas varié d'un pouce depuis l'intrusion du virus, il a bien au contraire été considérablement renforcé par les dégâts humains et matériels qu'il a occasionnés dans notre pays.

Que signifie donc cette prestation triomphaliste du chef de l'Etat ?

Elle valide totalement son attitude et son action, l'exonère de tous les atermoiements et de toutes les affirmations mensongères, et prend acte de la résignation populaire et de sa passivité citoyenne lors de cette période de confinement qui s'achève...

J'aurais pu écrire qu'il s'agissait en fait d'une étrange passivité à l'instar de "l'étrange défaite" pointée par Marc Bloch.

En effet, si on peut dire que l'ensemble de la population française a été tétanisée par la peur de la contamination du coronavirus, elle a ravalé sa colère de se retrouver infantilisée, privée de ses libertés élémentaires et invitée à subir le flux ininterrompu des émissions anxiogènes sur tous les médias !

Hier soir, Panurge a félicité son troupeau, lui a indiqué qu'il devrait désormais brouter davantage que 35 heures par semaine, et qu'il serait bientôt de retour dans sa bergerie à l'abri des intempéries et des prédateurs : un enclos bourgeois, protégé par des chiens de garde.

C'est ce que l'inénarrable Edgar Faure appelait "un changement dans la continuité " ; mais ce changement là, qui accroîtra la docilité de la France d'en bas, rassure pleinement les classes dominantes quant à la pérennité de leurs privilèges.

Par ailleurs, l'allocution TouthanMacronienne nous montre à l'évidence qu'il est persuadé de la persistance d'une indivision de la gauche...

Nous sommes déconfinés certes, mais nous sommes aussi des cons floués !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.