Le municipalisme n'est pas une panacée

En dépit du refus de la rédaction de Mediapart (je l'ai pourtant alertée deux fois !) de sélectionner mon billet précédent qui comportait en commentaire l'intervention insolente et pertinente de René Revol, Maire de Grabels (34) invité au meeting macronien de Souillac, je reviens aujourd'hui sur ce concept de "grand débat" qui a été choisi par le pouvoir pour lutter contre "le péril jaune"...

...en effet ce que dit René Revol* prouve à quel point Emmanuel Macron s'est trompé lorsqu'il a décidé de s'adresser au peuple par le truchement de sa représentation municipale.

Par ailleurs, comment peut-on convaincre tout un chacun qu'il s'agit d'un "grand débat" alors qu'il n'est en réalité qu'un one-man-show guidé et animé par le Président répondant aux questions des membres d'une assemblée.

Et ces questionneurs étant des édiles, on peut admettre qu'ils sont les porte-paroles de leurs administrés, mais ils ne sont en fait que des interlocuteurs univoques puisque les points abordés ne sont suivis d'aucune solution et, tout au moins, d'aucune réflexion contradictoire...

C'est ainsi que la démocratie dite participative trouve ses limites démocratiques dans le grand tohu bohu d'une jactance qui est un leurre, un grand bluff, de la poudre aux yeux pour une opinion publique malgré tout abusée puisque le charlatan remonte dans les sondages !

Une "gouvernance consultative" de l'autocratie présidentielle qui n'est pas sans rappeler Napoléon III...**

Mais "les gilets jaunes", eux, ne s'y sont pas trompés et ils restent mobilisés pour faire comprendre à l'Elysée que sa grande opération de communication est inutile, intempestive et d'ores et déjà frappée d'obsolescence. 

Seule une série de référenda d'initiative citoyenne dont les questions seraient rédigées par la "France d'en bas" pourraient calmer la colère populaire et produire les réponses salutaires qu'exige le pourrissement de notre société.

Les municipalités ne peuvent être que des courroies de transmission.

Des vecteurs de la démocratie.

* diffusé par le blog du yéti d'Edgar Morin

** cf l'excellent billet de Sacha Escamez "Le GD. Quand la gouvernance consultative remplace la démocratie"

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.