Halte à la trivialité sur France Inter!

Si j'écoutais régulièrement les radios périphériques qui sont des braderies commerciales,je ne viendrais pas ici me plaindre de la présence des spots publicitaires puisqu'ils sont consubstantiels à ces stations. Mais j'écoute depuis toujours la radio de service public, France Inter,dont j'apprécie les journalistes et les programmes (je l'ai déjà exprimé dans un billet précédent consacré à la "revue de presse" d'Ivan Levaï) . Je viensaujourd'hui"pousser un coup de gueule" car je suis irrité sinon gêné par les interventions tantôt "jouées" tantôt "chantées" de la publicité qui surgit au détour des émissions. Je redoute en particulier une séquence vantant les avantages d'une mutuelle au cours de laquelle glapissements ou borborygmes se conjuguent en faisant assaut de trivialité sinon de vulgarité ! Et cela se répète,comme avec le supplice de la goutte d'eau.

Pourquoi inflige-t-on aux auditeurs de cette chaîne pareille punition ? Pourquoi la direction de France Inter n'exige-t-elle pas un droit d'écoute sur ces émissions dont elle devrait éradiquer toute agressivité grossière ou choquante ?

La pollution n'est pas seulement atmosphérique.

Halte à la trivialité !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.