sur "Apocalypse" (France 2) QUAND L'HISTOIRE SE DONNE EN SPECTACLE (fin)

QUAND L'HISTOIRE SE DONNE EN SPECTACLE (fin)

 

La chaîne avait annoncé un débat à l'issue de la projection des deux dernières parties d'"Apocalypse". Point. De l'autosatisfaction,et des explications techniques embrouillées des auteurs,rien de plus. Si, le numéro de clown du sociologue des medias pour donner un coup d'encensoir à la qualité du service public de la télévision, octroyé par le prince. Point final.

En fait ces deux dernières parties confirment bien le côté "Paris-Match" de l'entreprise. Du spectacle et du people. Où est l'histoire ? On ne donne aucun début d'explication,on ne se penche jamais sur les raisons du conflit,sur les causes de cet embrasement. On se contente de raconter,sur des images cent fois vues,Stalingrad,l'Africa Corps,les Midways,le débarquement américain en Afrique du Nord,le sabordage de la flotte,etc Avec des silences ou des omissions graves. Notamment sur tout ce qui concerne les résistances (en dehors de celle du ghetto de Varsovie) et la non intervention des alliés concernant les camps de concentration.

Mais le spectacle est bien mené,les batailles sont impressionnantes et la super-production efficace ! Il n'y a plus qu'à jeter les livres d'histoire,y mettre le feu avec le maître au milieu. Soixante dix ans après cette grande convulsion de l'histoire,la télévision fait son cinéma avec des images d'archives tantôt réelles et parfois inédites (10% ?),souvent issues des services de la propagande,avec la colorisation commerciale du paquet-cadeau...

Plus de 6 millions de spectateurs. Un score. Le service public de la télévision vient de promouvoir la télé-réalité-historique.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.