Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

2304 Billets

2 Éditions

Billet de blog 24 sept. 2013

Edith Piaf au Panthéon ?

Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Interrompant fort opportunément le conformisme médiocre de sa programmation habituelle, la chaîne de service public France 3 a diffusé le 23 septembre un excellent documentaire réalisé par Philippe Kohly : "Edith Piaf amoureuse".

Ainsi avons-nous pu voir pendant près de deux heures, une biographie de la "Môme" à travers ses amours puisque sa courte vie se sera déroulée dans un passage d'homme à homme*. Et tous ses partenaires en sortiront adoubés pour la notoriété.

Utilisant une grande diversité de matériaux - extraits de films, de tours de chant, photos, affiches, enregistrements sonores, extraits de correspondances - ce téléfilm documentaire, intelligement construit a permis de faire revivre cette icône du music-hall dont le souvenir reste encore bien vivace aujourd'hui.

Il m'a rappelé le choc émotionnel que j'ai éprouvé, à la fin des années cinquante, lorsque j'ai découvert Piaf à l'Olympia. Et aussi, mes larmes en 1963, lorsque son décès a fait les gros titres de la presse du soir.

Ayant fait partie des anonymes inombrables qui ont accompagné sa dépouille au Père Lachaise, je me plaisais à rêver hier soir après avoir vu l'émission que l'Etat serait bien inspiré s'il prenait la décision de faire transférer les cendres de la "Môme" au Panthéon.

En effet, si elle n'est pas une héroïne ni une figure historique, Edith Piaf incarne un symbole de la France. Elle a touché tous les milieux, les ouvriers comme les intellectuels, elle a été le vecteur sentimental d'une époque où notre pays ne doutait pas de lui-même.

Elle a, incomparablement, mis l'accent sur ce qui est l'essentiel dans la nature humaine : le désir d'amour.

Aujourd'hui où les Françaises et les Français n'ont personne à aimer, aujourd'hui où nous traversons le grand désert du chacun pour soi, je crois qu'il serait salutaire de lui rendre cet hommage.

L'hommage de la France à sa "Môme".

* "Je ne me connais pas de moment où je ne sois pas amoureuse" a-t-elle confiée à Pierre Desgraupes dans l'une des courtes interviews citées dans le film

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
« Tout augmente, sauf nos salaires »
Des cortèges de travailleurs, de retraités et de lycéens ont défilé jeudi, jour de grève interprofessionnelle, avec le même mot d’ordre : l’augmentation générale des salaires et des pensions. Les syndicats ont recensé plus de 170 rassemblements. Reportage à Paris.
par James Gregoire et Khedidja Zerouali
Journal — Écologie
En finir avec le « pouvoir d’achat »
Face aux dérèglements climatiques, la capacité d’acheter des biens et des services est-elle encore un pouvoir ? Les pensées de la « subsistance » esquissent des pistes pour que le combat contre les inégalités et les violences du capitalisme ne se retourne pas contre le vivant. 
par Jade Lindgaard
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Un filicide
Au Rond-Point à Paris, Bénédicte Cerutti conte le bonheur et l'effroi dans le monologue d’une tragédie contemporaine qu’elle porte à bout de bras. Dans un décor minimaliste et froid, Chloé Dabert s'empare pour la troisième fois du théâtre du dramaturge britannique Dennis Kelly. « Girls & boys » narre l’histoire d'une femme qui, confrontée à l’indicible, tente de sortir de la nuit.
par guillaume lasserre
Billet de blog
Les crimes masculinistes (12-12)
Depuis une dizaine d'années, les crimes masculinistes augmentent de manière considérable. Cette évolution est principalement provoquée par une meilleure diffusion - et une meilleure réception - des théories MGTOW, mais surtout à l'émergence de la communauté des incels, ces deux courants radicalisant le discours misogyne de la manosphère.
par Marcuss
Billet de blog
« Je ne vois pas les sexes » ou la fausse naïveté bien-pensante
Grand défenseur de la division sexuée dans son livre, Emmanuel Todd affirme pourtant sur le plateau de France 5, « ne pas voir les sexes ». Après nous avoir assuré que nous devions rester à notre place de femelle Sapiens durant 400 (longues) pages, celui-ci affirme tout à coup être aveugle à la distinction des sexes lorsque des féministes le confrontent à sa misogynie…
par Léane Alestra
Billet de blog
En Afghanistan, on décapite impunément les droits des femmes
Les Talibans viennent d’édicter l’interdiction de toute visibilité du visage féminin dans l’aire urbaine, même celle des mannequins exposés dans les commerces. Cette mesure augure mal pour l’avenir des droits de la population féminine, d’autant qu’elle accompagne l’évacuation forcée des femmes de l’espace public comme des institutions, établissements universitaires et scolaires de l’Afghanistan.
par Carol Mann