Ce pass qui ne passe pas...

Alors que les médias s'efforcent à nous intéresser à des jeux olympiques lointains, virtuels et un peu saugrenus, des cortèges se forment un peu partout dans les grandes villes françaises pour protester contre l'obligation du pass sanitaire, ce "passe-duraille" comme l'aurait sans doute appelé Marcel Aymé...

...suite à l'oukase d'Emmanuel Macron, afin de tenter de juguler la quatrième offensive du Covid sous la forme de son variant delta.

Devant cette gravissime atteinte aux droits de la liberté individuelle, toute une partie de la population apeurée s'est immédiatement ruée vers les centres de vaccination alors qu'une minorité rebelle a décidé de manifester son refus dans la rue.

Il faut bien admettre que la situation épidémique, avec les risques terrifiants qu'elle comporte, constitue une menace nationale majeure mais la gestion improbable de cette crise, ses contradictions, ses mensonges, ses silences...n'ont fait que noircir l'air du temps en plombant la communication qui a vite été altérée par les fake news et les rumeurs en tous genres...

Tant et si bien qu'est né un courant antivax, dont on ne peut douter du bien-fondé et de sa sincérité puisqu'il concerne en premier lieu les personnels de la santé publique.

Est-ce à croire que le principe vaccinal devrait être remis en cause ? Je ne le crois pas : toutes les pancartes ou banderoles brandies au cours des manifestations n'en font jamais état.

Par contre, ce qui ne passe pas, c'est la décision prise par l'autocrate présidentiel d'imposer en fait la vaccination obligatoire en utilisant des arguties et le biais d'un passeport sanitaire ; comme si il était en droit de ruser avec l'opinion publique en la manipulant à sa guise...alors qu'il n'est pas véritablement investi par le suffrage universel d'une large majorité de Françaises et de Français.

Le temps des demi-mesures, des paravents et des atermoiements est terminé.

Une seule solution pour sortir de cette dangereuse impasse : 

le recours au référendum populaire.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.