Gros-Jean comme devant !

Sans vouloir ajouter quelque glose que ce soit aux torrents de commentaires qui se déversent sur nous depuis l'annonce des résultats des élections européennes, il faudrait néanmoins prendre conscience de l'énorme mystification démocratique qu'elles furent en réalité...

...et même si le mode de scrutin proportionnel avec des listes nationales semble être le moins injuste des mécanismes de la représentation électorale, ils ne donnent pas l'image la plus conforme des opinions et des sentiments de la population qui constituent la géographie sociale et politique de la France. Hormis le camp des abstentionnistes (environ 50%) dont les motivations devraient être prises en compte par les exégètes, mais on ne s'intéresse hélas jamais à l'opinion des absents et encore moins à l'histoire des vaincus.

En réalité les votants ont été piégés : une grande majorité du corps électoral (RN + LREM + LR +...)  a été enfumée, abusée, trompée par cette déferlante politique néolibérale, nationaliste et démagogique (RN) ou "progressiste" bienpensante (LREM), déversée à grands seaux de jactances mensongères pour tenter de sauver l'édifice branlant et fissuré de cette Union européenne, rempart des oligarchies, chienne de garde des coffres-forts et des privilèges !

Alors, que vont pouvoir faire ces mandataires élus le 26 Mai 2019 ? Vont-ils s'épuiser à discourir sur des réglementations tatillonnes ou bien vont-ils pouvoir jeter dans la mare, le pavé du changement climatique dont la problématique parait avoir enfin touché une grande partie de la population et notamment les jeunes générations ?

Il est malheureusement fort à parier que les lobbies auront le dernier mot puisque la "Commission de Bruxelles" est toute puissante, même si elle pourrait être cornaquée voire contrôlée par le Parlement...

Autrement dit, tout ce remue-ménage intempestif de la classe politique n'aura servi à rien ...

...sauf à désespérer l'irascible JLM* , renforcer Le Pen et justifier Macron.

* j'ai tout de même voté pour LFI

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.