Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

2303 Billets

2 Éditions

Billet de blog 27 nov. 2021

« Nous, abstentionnistes » par Yves Raynaud (3)

Voter est un droit acquis de haute lutte et souvent à l'issue d'affrontements sanglants ; c'est aussi un devoir citoyen dans la mesure où la démocratie fonctionne normalement en respectant les divergences et les minorités. Mais voter devient un casse-tête lorsque le système tout entier est perverti et faussé par des règles iniques...

Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ainsi "voter pour aller vers quoi ? Vous êtes désormais des centaines de millions à vous être rendus compte de cette gabegie mondiale, de cette menace constante qui devient de plus en plus vive, provoquant des phénomènes non désirés de plus en plus rapprochés, de catastrophes météorologiques en pandémies diverses (vache folle, grippe aviaire, H1N1, SRAS, Ebola, Dengue, Chikunguya, gastro-entérite, retour de la tuberculose, de la rougeole et enfin Covid 19), plus rien ne vous est épargné, chacun commence à être touché individuellement ; cela n'arrive plus qu'aux autres. De cette mise à sac des ressources naturelles par des pays où la démocratie n'est certes pas la priorité. Des gestions calamiteuses par des gouvernements de moins en moins aptes à prendre en compte les difficultés des populations comme de la vie animale et végétale des territoires sous leur contrôle impuissant.

Vous ne savez plus à quel saint vous vouer, vous apercevant qu'il n'est nul saint pour venir à votre secours. Nul saint, nul homme providentiel, ni Superman, ni Wonder-woman, rien ! certains commencent à élire des militaires, des policiers, sait-on jamais ? d'autres des rigolos professionnels sortis de leur One man show... Un clown comme premier ministre en Grande-Bretagne, un autre en Ukraine. Pourquoi pas des acteurs pour cette grande illusion ? Des milliardaires-escrocs font parfois eux aussi illusion, pas longtemps... De vieux dictateurs en fauteuil roulant ne font même plus rire jaune ; on les prend au sérieux, faute de mieux. Chaque postulant passe son bout d'essai... Tout bout d'essai commenté à l'infini sur les chaînes concurrentes. La lassitude intervient.

Mais il faut accomplir son devoir électoral, bien sûr ! mais de quelle manière ?

Cette abstention majoritaire ne va-t-elle pas renvoyer tout ce beau monde à une juste retraite anticipée en provoquant un choc salutaire propice à ces changements radicaux tout aussi salutaires ? indispensables lorsque tout va mal ? Vous ne déciderez de rien par votre vote, mais vous commencerez à prendre vos propres décisions par ce non-vote... Prendre enfin votre propre vie en mains ! C'est au moins ce qu'on peut vous souhaiter...

Il est certain qu'une abstention majoritaire dans une élection aussi importante que celle de 2022 aurait une portée insoupçonnée, des conséquences majeures et déboucherait sur une crise tout aussi majeure, telle celle que nous avons vécue en 1958. Nous y avions survécu sans dommages bien que la solution adoptée fut loin des espérances des populations déjà désabusées... Mais demain, rien ne s'effondrerait à la démission immédiate à la fois de l'ancien président non réélu, de ses conseiller déconfits, d'une assemblée nationale mise en demeure de réagir immédiatement par sa propre dissolution, d'un sénat dont le président deviendrait alors, comme en 1969, président par intérim pour assurer la continuité de la république. Les apparences seraient sauves, mais la réalité se retrouverait à la fois dans les rues et dans les mairies, dans tous les lieux publics."

à suivre...

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Discriminations
En Haute-Loire, au « pays des Justes » : la rumeur et les cendres
Le village de Saint-Jeures, réputé pour avoir sauvé des juifs pendant la guerre, n’est pas épargné par l’islamophobie. Quand Yassine, un jeune chef d’entreprise à son aise, décide d’y faire construire une maison et d’installer sa famille, les pires bruits se mettent à courir. Jusqu’à l’incendie.
par Lou Syrah
Journal — Extrême droite
Les « VIP » de Villepinte : l’extrême droite et la droite dure en rangs serrés
Parmi les invités du meeting de Villepinte, des responsables identitaires, des anciens d’Ordre nouveau et du Gud et des royalistes côtoient les cathos tradis de La Manif pour tous et les transfuges du RN et de LR. La mouvance identitaire s’apprête à jouer un rôle majeur dans la campagne.
par Karl Laske et Jacques Massey
Journal — Médias
« Le Monde » : Matthieu Pigasse vend la moitié de ses parts à Xavier Niel
Après avoir cédé 49 % de ses parts en 2019 au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky, le banquier en cède à nouveau 49 % au patron de Free, qui devient l’actionnaire dominant du groupe de presse. En situation financière difficile, Matthieu Pigasse ne garde qu’une participation symbolique.
par Laurent Mauduit
Journal — Politique économique
L’inflation relance le débat sur l’augmentation des salaires
Avec le retour de l’inflation, un spectre resurgit dans la sphère économique : la « boucle prix-salaires », qui serait synonyme de chaos. Mais ce récit ancré dans une lecture faussée des années 1970 passe à côté des enjeux et de la réalité.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Présidentielle : ouvrir la voie à une refondation de la République
La revendication d’une réforme institutionnelle s’est installée, de la droite à la gauche. Celle d’une 6° République est devenue un totem de presque toutes les formations de gauche à l’exception du PS. Ce qu’en a dit samedi Arnaud Montebourg rebat les cartes.
par Paul Alliès
Billet de blog
Une constituante sinon rien
A l’approche de la présidentielle, retour sur la question de la constituante. La constituante, c’est la seule question qui vaille, le seul objet politique qui pourrait mobiliser largement : les organisations politiques, le milieu associatif, les activistes, les citoyens de tous les horizons. Car sans cette réécriture des règles du jeu, nous savons que tout changera pour que rien ne change.
par Victoria Klotz
Billet de blog
Le convivialisme, une force méta-politique
Vu d'ailleurs le convivialisme peut sembler chose bien étrange et hautement improbable. Parmi ses sympathisants, certains s'apprêtent à voter Mélenchon, d'autres Jadot, Taubira ou Hidalgo, d'autres encore Macron... Ce pluralisme atypique peut être interprété de bien des manières différentes. Les idées circulent, le convivialisme joue donc un rôle méta-politique. Par Alain Caillé.
par Les convivialistes
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener