Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

2301 Billets

2 Éditions

Billet de blog 28 août 2018

La conscience écologiste

Lorsque Zola avait publié son "J'accuse !" afin de prendre l'opinion publique à témoin dans une affaire Dreyfus que le haut-état major de l'Armée essayait de dissimuler pour mieux perpétrer sa forfaiture, on avait dit que son acte était un "moment de la conscience humaine" ; le départ du gouvernement de Nicolas Hulot n'est-il pas un moment de la conscience écologiste ?

Vingtras
historien,auteur-réalisateur de films
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En effet pourquoi persister à figurer dans une équipe qui exécute, sous la coupe d'un autocrate des beaux quartiers, une politique ultra-libérale au service des classes dominantes, dans un carcan économique européen totalement cornaqué par les règles du capitalisme ?

Il y avait bien cette vieille idée que l'on pourrait sans doute modifier les termes de l'équation en agissant à l'intérieur du dispositif, mais l'expérience historique a pourtant démontré l'inefficacité de cette stratégie...

Aussi faut-il voir dans le clash Hulot, non pas l'effet d'une saine colère ou la conséquence d'un coup de sang, mais plus profondément le constat d'une impuissance et d'un échec prévisibles : l'impossibilité de lutter contre la force des choses.

En l'occurrence cet événement ne relève pas d'une simple péripétie de la problématique de l'Etat mais il concerne la vision politique tout entière de la classe sociale qui a accaparé le pouvoir : la haute bourgeoisie.

Comme il ne s'agit rien moins que de la survie de la planète, on peut légitimement penser que cette "France d'en haut" qui gouverne n'a aucune raison de craindre cette attitude politique "à la Gribouille" dont l'issue est plus qu'incertaine...

Alors, pourquoi continuer à donner le change, à s'abriter derrière des faux semblants, à enfumer ?

Parce que la doxa capitaliste exige le court terme, le profit immédiat, le pillage matériel et humain.

J'aurais aimé que Nicolas Hulot donne à sa nécessaire démission, la forme d'une prosopopée militante ou d'un pamphlet humaniste. Mais son geste n'est-il pas le premier grand accroc du macronisme ?

J'accuse ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Au sud de l’Espagne, ces Algériens qui risquent leur vie pour l’Europe
En 2021, les Algériens ont été nombreux à tenter la traversée pour rejoindre la péninsule Ibérique, parfois au péril de leur vie. Le CIPIMD, une ONG espagnole, aide à localiser les embarcations en mer en lien avec les sauveteurs et participe à l’identification des victimes de naufrages, pour « soulager les familles ». Reportage.
par Nejma Brahim
Journal
Covid-19 : lever les brevets, une solution mondiale ?
Vaccination générale, nouveaux médicaments contre le Covid-19 : les profits des laboratoires pharmaceutiques explosent. Est-il envisageable qu’ils lèvent un jour leurs brevets ? On en parle avec nos invités Isabelle Defourny, de MSF, Jérôme Martin, cofondateur de l’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament, et Rozenn Le Saint, journaliste santé à Mediapart.
par à l’air libre
Journal — Politique économique
Taxation de l’héritage : une lignée de fractures entre candidats à la présidentielle
La rationalité économique plaide pour un durcissement de l’impôt sur les successions, mais la droite se laisse aller à la démagogie en plaidant contre une hausse forcément impopulaire, dénonçant parfois un « impôt sur la mort ». La gauche cherche un équilibre entre justice et acceptabilité.
par Romaric Godin
Journal — Gauche(s)
Les partis de gauche opposés à la Primaire populaire durcissent le ton
Alors que le vote d’investiture de la Primaire populaire, qui compte déjà 288 000 inscrits, a lieu entre le 27 et le 30 janvier, les coups pleuvent sur cette initiative citoyenne. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Présidentielles: penser législatives
La ficelle est grosse et d'autant plus visible qu'elle est utilisée à chaque élection. Mais rien n'y fait, presque tout-le-monde tombe dans le panneau : les médias aux ordres, bien sûr, mais aussi parfois ceux qui ne le sont pas, ainsi que les citoyens, de tous bords. Jusqu'aux dirigeants politiques qui présidentialisent les élections, y compris ceux qui auraient intérêt à ne pas le faire.
par Liliane Baie
Billet de blog
Lettre aux candidats : vous êtes la honte de la France
Course à la punchline, postillonnage de slogans... vous n'avez plus grand chose de politiques. Vous êtes les enfants de bonne famille de la communication. Vous postulez à un rôle de gestionnaire dans l’habit de Grand Sauveur. Mais je suis désolée de vous apprendre que nous ne voulons plus d’homme providentiel. Vous avez trois trains et quelques générations de retard.
par sarah roubato
Billet de blog
Élection présidentielle : une campagne électorale de plus en plus insupportable !
Qu’il est lassant d’écouter ces candidats qui attendent des citoyens d'être uniquement les spectateurs des ébats de leurs egos, de s'enivrer de leurs mots, de leurs invectives, et de retenir comme vainqueur celle ou celui qui aura le plus efficacement anéanti son adversaire !
par paul report
Billet de blog
Primaire et sixième République : supprimons l'élection présidentielle
La dissolution de l'Assemblée afin que les législatives précèdent la présidentielle devrait être le principal mot d'ordre actuel des partisans d'une sixième République.
par Jean-Pierre Roche