Désespoir et colère des personnels de l’éducation nationale

Je suis enseignant de primaire en zone périurbaine. Comme il a été seriné à longueur de médias ces derniers jours Monsieur Blanquer et sa hiérarchie ont mis en place un « nouveau » protocole sanitaire pour cette rentrée de novembre. Ce nouveau protocole permet selon notre ministre de répondre aux contraintes de la crise sanitaire dans les écoles. Ces affirmations appellent quelques commentaires.

Je suis enseignant de primaire en zone périurbaine.
Comme il a été seriné à longueur de médias ces derniers jours Monsieur Blanquer et sa hiérarchie ont mis en place un « nouveau » protocole sanitaire pour cette rentrée de novembre. Ce nouveau protocole permet selon notre ministre de répondre aux contraintes de la crise sanitaire dans les écoles. Ces affirmations appellent quelques commentaires. 

– Ce protocole n’est pas nouveau c’est celui peu ou prou de la reprise du printemps 2020.  

– Comme au printemps il est inapplicable sur beaucoup de points (et cela dans la majorité des écoles…) 

  • pas assez de personnel 
  • pas assez de sanitaires 
  • pas assez de place dans les classes et dans la cantine …

Il est donc cette fois encore impossible d’assurer de manière satisfaisante la distanciation et la désinfection nécessaires.

– Comme au printemps 

  • aucune concertation préalable avec les acteurs de terrain 
  • un mépris des personnels inédit à ce jour 
  • une précipitation et un amateurisme (il n’y a qu’à voir les ordres et contre ordres incessants…)  qui laissent  pantois de la part de gens qui exigent l’excellence de leur personnel de base. 
  • des incohérences insupportables
  • récréations décalées, temps de cantine démesuré pour démultiplier les services, plus d’échanges entre classes, diminution des temps de récréation et suppression de l’accès à de nombreux jeux, port du masque pour les petits dès 6 ans … Mais quand un professeur est absent (dans la mesure où il n’y a déjà plus de remplaçants disponibles !!) on mélange ses élèves avec les autres dans les classes qui sont déjà trop petites pour assurer une distanciation minimum !!!

– Dans le même ordre d’idée les conseils de maîtres, de cycles et les plans de formation sont maintenus coûte que coûte ; nous allons donc potentiellement propager le virus  entre équipes et entre écoles alors que l’on ne cesse de nous rappeler qu’il faut éviter le brassage !!! Tout cela quand le même gouvernement promeut le télétravail !! Et tout cela pour des formations qui dans le contexte actuel sont loin d’être urgentes et essentielles.

Novembre 2020

Violencedutravail.com

Un témoignage à retrouver ici : https://www.violencedutravail.com/desespoir-et-colere-des-personnels-de-leducation-nationale/

Ce témoignage nous a été envoyé suite à la publication d'un appel à témoignage.  

Appel à témoignage : travail et deuxième vague Appel à témoignage : travail et deuxième vague

Si vous avez envie de raconter ce que vous vivez au travail, quelque soit votre métier, votre secteur d'activité, écrivez nous à l’adresse suivante :
contact@violencedutravail.com 

Il n’y a pas de format pour témoigner, faites comme vous le sentez, écrivez nous avec vos mots ou racontez le nous.

Les témoignages sont anonymisés (sauf demande contraire). 

Pour lire d’autres témoignages c’est par ici : www.violencedutravail.com et sur le blog de médiapart : violencedutravail

Vous pouvez nous suivre sur :

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.